Patrimoine : Sept ans de disparition de la couronne de Ranavalona Ire



Jacaranda
Une réplique de la couronne de la reine Ranavalona Ire a été réalisée en guise de consolation.

Dans la nuit du 3 au 4 décembre 2011, la couronne de la reine Ranavalona Ire disparaissait dans les murs du palais d’Andafiavaratra. Cet objet royal possède une valeur historique très importante pour Madagascar. Puisqu’il s’agit du cadeau de la Reine Victoria d’Angleterre qui a été la première à reconnaître le royaume malgache. Lors de ce prétendu vol, l’affaire n’a pas encore été élucidée. La ministre de la Culture et du Patrimoine de l’époque, Elia Ravelomanantsoa, fraîchement désignée a lancé un appel du cœur. Rien à faire, aucune personne de bonne volonté n’a pu indiquer des pistes sérieuses pour les enquêteurs. Tout le monde s’est focalisé sur la coiffe de la reine Ranavalona Ire, mais d’autres objets ont aussi disparu suite à un acte qualifié de vol. La canne royale et la Bible de la régente ont aussi été subtilisées sans aucun sentiment, de quoi la faire retourner sept fois dans sa tombe. A voir les suites actuelles de cette affaire, l’Etat malgache semble s’être résigné. Et les suppositions vont bon train, comme la rumeur qui se répand qu’elle se trouverait actuellement en France. D’autres affirment qu’elle va apparaître un de ces quatre matins chez un collectionneur à l’étranger. Si les conspirations politiques sont souvent les plus citées, personne ne pense qu’il pourrait s’agir d’un vol purement pécuniaire. La valeur de cette couronne pourrait rendre des gens millionnaires.

Maminirina Rado  

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. la couronne on sait bien que c’etait un fake aluminium doré et plastique les voleurs se sont fait avoir comme des bleus ha ha ha…. pas de soucis ! police syoppez la recherche allez donc fouiner du coté des koli koli pro!!!

  2. Torio any @ HCJ Mr. Foza TGV fa izy no lohan’ny fozaorana tamin’ny nahavery an’io zava-tsarobidy io.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.