Bonarabe : Le « Salegy Aoe » a fait un écho aux 67 ha

Jacaranda
Le sultan du « Saleggy Aoe » dans les coulisses.

A 19 heures, des jeunes biens habillés se dirigent vers la cambuse de Sayah pour assister au spectacle du « calife » du « salegy Aoe ». Nommé ainsi puisqu’il porte des vêtements étoffés par des fils en or avec un cap à la « sultan Zanzibarite ».

Pendant que les musiciens testent le micro, des jeunes de 20 à 40 ans ont pris leurs places pour se mouiller un peu la gorge afin de bien entrer dans l’ambiance de Janga Ratah. A 20 heures 15, Ratah François de son vrai nom a monté sur la scène avec son entrée  Zahay navy, une chanson toujours dans son répertoire. Ensuite, il fait son cri de guerre habituel «Tonga ny ambatako leroa a» qui veut dire je suis venu chers amis. Acclamé par le public, Janga Ratah fait  secouer sa tête avec le sourire aux lèvres. A 25 minutes seulement, la chaleur se faisait sentir au Bonarabe. Tout le monde était en extase. Le « Salegy Aoe » semble conquérir le cœur de l’auditoire pendant que des jeunes filles dansaient dehors car la discothèque était plein de monde. Ce chanteur d’Iharana n’a jamais  déçu ses inconditionnels. Il est toujours le calife de ce genre de rythme tropical et il n’a rien à envier aux autres.

Le vendredi 28 décembre il rendra visite à ses fans à Ambohipo. Un autre grand show. Ensuite, il longera le cap à  Foulpointe pour fêter la Saint-Sylvestre.

Iss Heridiny

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.