Album : Donné Roberts sort « Onward »

Donné Roberts dans ses œuvres.

Artiste accompli, le guitariste Donné Roberts, établi au Canada émerveille une fois encore les mélomanes avec son album « Onward ». De Madagascar, d’Afrique, des Caraïbes, de la Russie, la panoplie sonore est complète.

Un album très américain, qui sonne pourtant malgache. Avec « Onward », sorti en novembre, le guitariste Donné Roberts propose un opus solide et richement travaillé. Sur dix titres, il navigue entre plusieurs eaux, on y entendra beaucoup de rythmes africains, quelques emprunts au pop, des musiques sentant bon les sonorités créoles. On y naviguera également entre trois langues : le malgache, l’anglais et le français. Cette richesse assumée apporte une puissance maîtrisée à ce disque.

Onward se lance sur « Andriamanitra rainay », un titre entraînant qui parle d’un retour aux pays des ancêtres étalé sur de la rumba bien ficelée. Par rapport à ses sets sur son premier opus intitulé « Moly », Donné Roberts semble avoir rajeuni ses approches. Si auparavant, l’artiste/guitariste se manifestait dans un style exploratoire. Cette fois, il a décidé de se relâcher. Un Donné Roberts toujours plus virtuose mais plus éclatant a remplacé celui qui offrait des envolées martiennes compactes comme sur « Rythm was born » (2006).

Guitar hero. Star au Canada, l’artiste a été bercé entre deux pôles. Il a passé son enfance en Russie et s’est affirmé aux Etats-Unis. Cité par « WhiteCourt Star » comme un véritable phénomène intercontinental, « Donné a grandi et fait ses études à Moscou en Russie et vit maintenant à Toronto. À Moscou, il était le premier VJ noir sur MTV Russie ». Cependant, sa notoriété dépasse encore difficilement l’Afrique. Si en Europe, il est déjà une étoile, aux Etats-Unis et au Canada, il peut remplir les stades sans rencontrer de grandes difficultés.

Ainsi, cet album « Onward » ressemble plus à un résumé mélodieux de ces dizaines d’années de carrière. La reprise de « Le temps du muguet », une chanson inspirée du patrimoine musical russe d’antan en est la coloration parfaite. Sur les titres comme « Seheno » et la très sensitive « Oya », sur un « featuring » avec Zama Solo sont des perles dans un écrin sonore. Donné Roberts confirme son statut de guitare hero international avec son dernier album. Il est attendu à Madagascar pour retrouver une scène digne de son rang. Il a déjà fait des apparitions sporadiques dans la Grande Île, surtout pour les mélomanes. On l’attend également sur les scènes des grands festivals du pays.

Maminirina Rado 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.