Concert : Ziad Daroueche, deuxième rendez-vous au « Kudéta » 

Jacaranda

« J’ai passé une superbe soirée avec des gens sympas et merci à tous ceux qui sont venus à mon concert, je vous donne rendez-vous le 12 janvier au Kudéta un concert à ne pas rater». C’est ce qu’a publié Daroueche sur son compte facebook le 6 janvier. Après son concert au « No comment Bar » samedi dernier, Ziad Daroueche fera un show au « Kudéta » Carlton Anosy à 21 heures.
Ce n’est pas la première fois que ce chanteur comorien visité la Grande Ile. D’ailleurs, il a fait trois années d’études à l’université d’Ambohitsaina. Non seulement, il a acquis des connaissances, Ziad a rencontré de grands musiciens malgaches qui sont les sources de son inspiration. «Madagascar, c’est l’un des pays que j’aime. C’est ici que je me suis forgé en musique en faisant des rencontres avec des musiciens talentueux. Je trouve que c’est un pays pleins d’avenir. J’ai rencontré Silo, Jimmy be Zaoto » a affirmé Ziad Daroueche. L’artiste a un album qui est en cours. Après son séjour à Madagascar, Ziad va faire une tournée en Europe où il apportera son style « M’godro pop » teinté d’un peu de Funk.
Dès son jeune âge, le jeune Ziad Said Omar a commencé en tant que musicien avec son père dans les orchestres traditionnels lors des mariages au Comores. Il a choisi Daroueche comme nom d’artiste pour rendre hommage à son grand-père qu’il n’a jamais connu. « Daroueche est le nom de mon grand-père, pour ne pas l’oublier » a-t-il dit.
Ce jeune artiste parle de tout dans sa musique : le coup dur de la vie, le bonheur qui est rare mais qui semble venir à tout moment, de la paix. Ziad chante en comorien, en français, et quelque fois en anglais.
Après quatre mois de jazz au conservatoire de la Réunion, il ne cesse pas de cultiver son talent. A  part la musique, le jeune Ziad fait des accompagnements scolaires dans des écoles primaires.

Iss Heridiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.