IKM : « Du Rêve à la Réalité » de Fifaliana Randriambololona

Jacaranda
Capter les rêves, Fifaliana Randriambololona en a fait sa réalité

Fifaliana Randriambololona fait partie de la génération rêveuse, elle a réalisé une installation hier à l’Ikm Antsahavola intitulée « Du Rêve à la Réalité ».  Une interview à la volée. 

Rêveuse éveillée ou rêveuse bercée, parlez- nous de votre exposition ?

« Du Rêve à la Réalité», comme son nom l’indique, je pense que c’est la seule expression qui illustre bien mes démarches, mon parcours en tant qu’artiste. « Du Rêve » j’étais toujours une fille un peu rêveuse, qui a pleine d’imagination, ma mère m’a vraiment inspiré parce quand elle était encore là elle n’arrêtait pas de bricoler de customiser, de créer tous mes vêtements. Alors , c’est la raison pour laquelle je peux dire que j’ai hérité de son talent. Donc pour faire court, quand je vois des décorations, ou bien des petites bricoles mignonnes, j’imaginai dans ma tête et même je rêvai que je peux le reproduire en meilleur, avec ma touche personnelle, on peut dire d’originalité. En gros, je crée mes œuvres pour qu’elles  soient différentes des autres. Qui exprime ma personnalité : simple.

Vous confectionnez des objets traditionnels inspirés de la culture amérindienne, pourquoi chercher si loin ?

Pourquoi exposer des attrapes rêves ? La première fois que je me suis vraiment intéressée aux attrapes rêves, c’est parce que j’ai fait un exposé sur ce thème. J’ai découvert qu’il renferme une grande légende. En gros, il a vraiment une grande signification. Comme première signification, elle attire les bons rêves, les bonnes ondes, tout ce qui est positif. Et sur ce, c’est la première raison de mon exposition, je veux partager ces bonnes ondes aux public. En tant que médiatrice culturelle, je veux partager cette culture amérindienne, à ma façon et à ma version.

Maminirina Rado

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.