Portrait : Miorantsoa Randrianarivo, une actrice aux formes généreuses et qui s’assume

Elle mesure 1 m 54, elle pèse 70 kilos. Les grandes maisons de production malgache lui ont fermé leurs portes parce qu’elle n’avait pas la taille idéale pour être une actrice. Elle avait la colère en elle, elle s’en voulait, elle était malheureuse et désespérée. 

Miorantsoa Yvette Randrianarivo allias Miora est née le 16 juillet 1993 à Mahasoabe Fianarantsoa. Dès son plus jeune âge, elle a joué des skecths lors des activités parascolaires. Elle passait son temps à se regarder dans le miroir, pas pour se coiffer, mais pour faire des exercices faciaux, alors qu’elle n’avait que 10 ans. Sa mère s’inquiétait beaucoup. Elle se posait des questions et se demandait  si sa fille était normale.  Car passer  des heures à  se mirer  sans se maquiller,  n’était-ce pas bizarre ?
Le temps passait, la jeune fille grandit. Comme toutes les filles de son âge, Miora aimait les feuilletons. D’ailleurs, elle fait partie de la « génération Marimar ». Perspicace, la jeune fille ne regardait pas que les scénarios, mais elle imitait aussi les gestes des acteurs.
En 2010, elle a intégré un groupe de chorale. Elle a chanté,  fait des sketchs, quelques fois de la danse. Miorantsoa est loin d’être une fille timide. Pour acquérir des expériences, elle a fait plusieurs castings, mais elle n’a jamais été retenue. Le jury lui a conseillé de perdre du poids. La jeune demoiselle ne perdit pas espoir. « Je suis comme je suis. C’est plus facile d’assumer ce qu’on est que d’imiter ce qu’on n’est pas », a-t elle dit.

Miora et Sahoby

Une femme bien entourée. Née dans une famille très conservatrice, Miora était toujours critiquée dans tout ce qu’elle faisait. En 2012, Miorantsoa Randrianarivo a rencontré Nianja Caren, une actrice. Cette dernière lui a dit de persévérer. Elle avait senti  que Miora était  une comédienne très intelligente.
En 2015, Miora s’est mariée. Elle a donc  quitté la maison familiale  pour aller vivre avec son époux. Quelques mois après, elle a mis au monde une petite fille. Pour subvenir à ses besoins, il fallait un métier stable. Elle imprime alors des tas de CV pour chercher du travail.  Malheureusement, elle n’en trouve pas. En 2016, Fan de Meizah, Miorantsoa devient  la  choriste de la chanteuse. Au fil du temps, elles entretiennent une relation très intime. Dorénavant, la chanteuse était sa fidèle conseillère. « Meizah était une sœur pour moi. Je l’aime beaucoup » a dit Miora avec un sourire.
La jeune mariée avait un mari compréhensif et exceptionnel. Aina Nindrianarivo, le père de son enfant a été toujours à ses cotés. « Mon mari était toujours là pour moi. Il m’encourageait, il me soutenait. Il me fait

Miora et sa meilleure amie Meizah

confiance, et cela m’a beaucoup réconforté. Je lui ai dit que je voulais être une actrice professionnelle, il m’a dit «  oui, vas-y mon cœur» dixit-il à la jeune femme.
En 2017, le réalisateur et photographe Ngiabe a vu la photo de profil de la jeune femme sur facebook. Le jeune homme était fasciné est impressionné par  la beauté de Miora. Ngiabe envoie un message à Miora. « Je me souviens du message qu’il m’a envoyé. Il m’a dit, qu’il cherchait une figurante. Et si j’étais intéressé. J’ai accepté sans hésiter », témoigne la jeune femme. Ensuite, le réalisateur, lui a proposé de signer un contrat avec Malagasy concept en tant que comédienne. «Je suis reconnaissante envers Ngiabe, car il a accepté ce que je suis. Grace à lui, j’ai su garder la tête haute », a dévoilé l’actrice. Malgré les mauvaises langues qui n’arrêtaient pas de parler derrière le dos de cette comédienne déterminée, elle ne cesse d’avancer.
En apparence vulnérable, Miora est une redoutable

La beauté de la femme ronde.

forteresse. Elle cache sa détermination sous une souplesse. Elle a horreur du conflit, mais si elle est décidée à obtenir gain de cause, elle luttera jusqu’au bout. Miora a pleine d’inventions et de fantaisies. Elle est capable de déployer une force pour obtenir ce qu’elle veut. Elle accomplit de beau travail. Périlleux est le chemin de cette jeune femme de 26 ans. Cela ne l’a pas affaiblie, au contraire, elle avait de l’espoir.

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.