Vendredi joli

Jacaranda

# Psykopasy au ‘Craam’ Ankatso

C’est en baron du rap que Psykopasy retrouvera le chemin de la scène cet après-midi. Membre du clan X-crew, il part à la rencontre des universitaires pour partager et échanger avec la population estudiantine. Fidèle à son image, le répertoire se fera toujours avec du rap à texte des titres de « Tsipi-panohizana », avec une bonne partie de « Voambolana aman’alina» histoire de faire un petit retour dans le passé. Une grande occasion de redécouvrir le baron et sa perception sociologique.

# Samoëla à l’Aft Andavamamba

Faites place au prince du « vazo miteny »! Samoëla revient sur son terrain de prédilection. Pour un vendredi des plus magnifiques, le crooner investira l’Alliance française d’Andavamamba. Pour retrouver cette convivialité déjà instaurée avec les inconditionnels. Avec Samoëla, les chansons à textes, on ne s’en lasse jamais! Des paroles sans chichis, réalistes, la signature de Samoëla est très palpable et il reste fidèle à son image. Le répertoire ? Ce sera ses dernières pontes comme « Hetsika », « Izy irery » ou encore « Mambabo », toutefois, on aimera toujours les anciens titres et ses slows qui sont d’inégales papillotes mélodiques et des occasions de s’évader. On retrouvera également les titres qui lui sont connus, comme « Ikalakely », « Soly » et les autres.

# Njava à l’’Is’Art Galerie’ Ampasanimalo

Les Njava ? Des stars internationales pourtant, ils n’oublient jamais de revenir à la source. Ce soir, trois de la fratrie se réuniront sur les planches de l’’Is’Art galerie’ Ampasanimalo. Monika, Dozzy et Maximin seront affectés à leurs instruments de prédilections respectifs. Le répertoire de Njava ne sera composé que par des titres avec lesquels, le public l’a découvert et connu. Ambassadeurs du petit peuple avant d’être des chanteurs de renom, les Njava dans leurs chansons abordent des thèmes engagés comme la maltraitance infantile, les enfants des rues, la corruption, la justice sociale, l’unité, la tolérance, l’espoir, le désespoir, l’amour et l’humour. Une soirée aux mille couleurs qui s’annonce festive.

# Nazya au ‘Glacier’ Analakely

Petit à petit l’oiseau fait son nid. Pour Nazya, sa carrière en solo semble démarrer lentement mais sûrement sur la scène du ‘Glacier’ Analakely. Ce soir encore, cette chanteuse émancipée du groupe Manaly fera vibrer les noctambules. Elle y dévoilera entre autres, « tsy anambaliako », « Laha azo atao ». Ayant plus d’une corde à son arc, elle fera vibrer les habitués des lieux avec son « tsapiky Kololo » jusqu’au petit matin.

# Iraimbilanja au ‘Piment Café’ Behoririka

Rien de mieux que du rock à l’old school pour bien démarrer la saison. Ambiance très chaude avec de la musique non stop. Durant cette troisième semaine du janvier que le groupe reprend du service en offrant un premier cabaret ce soir. Iraimbilanja, le groupe de rock revient au ‘Piment Café’ Behoririka. Les inconditionnels auront l’occasion de partager une soirée nostalgique des années 80 et 90.

Zo Toniaina

 

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.