Education civique et citoyenne : L’Oif et l’Unicef aux côtés de Madagascar

Jacaranda
La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy et le représentant résident de l’Unicef à Madagascar, Michel Saint-Lot.

La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy, a reçu, Malik Saar, l’ambassadeur de l’OIF à Madagascar, et Michel Saint-Lot, le représentant de l’Unicef à Madagascar, hier dans la matinée, au siège du ministère à Anosy. Les deux représentants de ces institutions partenaires de Madagascar ont affiché leur détermination à poursuivre leur collaboration et leur coopération avec le pays.

Education civique. Avec l’OIF, il s’agit surtout de dispatcher les « Clac » ou Centres de lecture et d’animation culturelle et de concrétiser le programme ayant trait à « l’éducation civique et citoyenne », pour reprendre les termes de la ministre Lalatiana Rakotondrazafy,  un des grands défis du ministère de la Communication et de la Culture, selon toujours ses dires. Par ailleurs, l’Unicef qui mise sur « la communication pour le développement » estime que « c’est un ministère incontournable » et qu’il s’agit d’ « un partenariat clé pour le bien-être des enfants à Madagascar », note Michel Saint-Lot. Et lui de poursuivre qu’ « on ne peut pas toucher à 12 millions d’enfants sans la communication. Même dans les zones reculées, il n’y a que la presse qu’on utilise pour faire passer les messages ».

Code de la communication. Mais ce n’est pas tout. Le volet « communication, médias, presse » a, également, été abordé hier. Le ministère entend apporter quelques améliorations du Code de la Communication. L’OIF n’a pas hésité à offrir son soutien sur ce point, et la ministre Lalatiana Rakotondrazafy tient à ce que soient impliqués tous les partenaires de Madagascar, mais surtout les principaux acteurs malgaches concernés par ce code de la communication. « Nous sommes ici pour prendre connaissance des défis qui nous attendent tous et assurer à la ministre le plein soutien de l’OIF dans l’accomplissement de sa mission. Madagascar vit une dynamique nouvelle et nous sommes venus ici pour souligner notre disponibilité à accompagner Madagascar dans cette nouvelle ambition », avance Malik Saar.

Aina Bovel

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.