Festival Madajazzcar en deuil : Jean- François Ramaka n’est plus

Jean François Ramaka, ancien Président du Comité d’organisation du festival Madajazzcar. (Copyright : Rina Nary)

Le festival Madajazzcar a perdu un de ses plus fervents serviteurs.  Jean- François Ramaka, ancien président du comité d’organisation du festival s’est éteint. C’est sur la page facebook du festival que la nouvelle a été communiquée.

Le festival pleure un  acteur majeur de son développement en la personne de Jean- François Ramaka. Si  Madajazzcar a atteint le statut de festival international aujourd’hui, Jean François Ramaka y a été pour beaucoup. Issu de la grande famille Rabeson, il a été le président du Comité d’Organisation du festival de  1998 à  2001.

S’il a été un travailleur de l’ombre, l’amour du jazz de la famille Rabeson, dont il appartient  s’est déteint sur lui. Même s’il n’est pas devenu un instrumentiste de renom comme ses oncles et cousins, à son niveau, il s’est investi dans l’organisation de grands évènements culturels. Vers le milieu des années 90, il a décidé avec Haja Ravaloson et Alain Razakatiana de doter Madajazzcar d’un comité d’organisation.  Conscients de la nécessité de chercher des partenaires pour donner de l’envergure au festival, ils ont sollicité l’aide de nombreux sponsors qui ont conjugué l’effort pour la mise en place d’un festival international digne de ce nom à Madagascar.

« Sous sa présidence, il aura été l’artisan de l’autonomisation du Comité d’organisation du festival, qui était à sa création sous tutelle de l’Alliance française d’Antananarivo, et le précurseur de la modernité réalisée depuis par l’équipe actuelle. Enthousiasme, abnégation et détermination résument ses actions passées au sein du Festival Madajazzcar et pour le Jazz à Madagascar» peut-on lire sur le post. L’homme part en laissant derrière lui un travail remarquable que les festivaliers perpétuent.

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.