Cabaret : Du « salegy » de Jaojoby au Fatapera

Jacaranda
Jaojoby, le roi du « salegy »

Exit les grandes scènes, place aux soirées intimes. Ces derniers temps, le roi du « salegy » se veut à tout prix être près de ses fans. Alors demain, le roi du « salegy » ‘ réchauffera le fatapera’ à Antaninarenina. Il y retrouvera ses inconditionnels et les habitués des lieux en les faisant tanguer aux rythmes de son « salegy » intarissable. Toujours tant appréciée, sa musique se fait unique en son genre, bien loin de la musique actuelle qui pourtant ne détonne nullement dans cette vaste jungle musicale. Avec son intarissable zèle, il y reprendra ses incontournables comme  Alima,  Mangalà vaiavy, E tiako

Sa réputation va au-delà des frontières malgaches. Depuis une quarantaine d’années, il fait découvrir le « Salegy » et ses variantes dont le basesa et le sigoma à travers le monde entier. Il se produit dans plusieurs festivals internationaux au Portugal, en Allemagne, aux Pays-Bas, en France et notamment aux festivals Musiques métisses d’Angoulême et au Masa d’Abidjan. En 2008, il monte sur les planches de l’Olympia à Paris pour défendre les couleurs malgaches. Il est considéré comme l’un des défenseurs de la culture malgache à travers sa musique.

Maminirina Rado

Share This Post

One Comment - Write a Comment

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.