Festival : Les compétitions officielles RFC ont débuté hier

Jacaranda
Lova Nantenaina, le réalisateur de « Zanaka – Teny nomen’i Felix »

Le festival Rencontres des Films Courts a débuté vendredi. Attendus par les férus du septième art, les moments les plus attendus restent les compétitions officielles. Cette année, elles recouvrent trois catégories. La première s’est déroulée hier à 18 h 30mn à l’Ifm Analakely pour celle du documentaire. Trois œuvres seulement, ont été présentées au grand public. « Zanaka – Teny nomen’i Felix » de Lova Nantenaina, une claque contre la société malgache et son syndrome du colonisé. Que le réalisateur a déplacé sur un champ plus large. L’Algérien Yanis Kheloufi a quant à lui proposé « Une histoire dans ma peau ». Un hommage au combat humaniste et littéraire. Venu de la République Démocratique du Congo, « Lisanga » de Kadhaffi Mbuyumba, suit les traces d’un slameur. En somme, les trois produits veulent poser les jalons d’une Afrique réconciliée avec elle-même et tournée vers l’avenir.

A l’applaudimètre de la salle, les trois films se valent. Par ailleurs, le rapprochement esthétique presque tragique de Yanis Kheloufi pourrait convaincre les membres du jury. Pour la charge émotionnelle ramenée par la distanciation des plans, les trois réalisateurs se valent. Le programme se poursuit ce jour par la compétition panafricaine. Cinq courts métrages seront en lice, dont « Icyasha » de la très prometteuse rwandaise Clémentine Dusabejambo. Les projections auront lieu à 16 h toujours à l’Ifm. Le même jour à 18 h 30mn, la catégorie documentaire panafricaine sera réservée à trois œuvres malgaches. Ce qui est sûr au moins, une catégorie reviendra à Madagascar cette année. Ce sera donc avec « 28 ans plus tard » réalisée par Fifaliana Nantenaina, une plongée dans les arcanes du monde carcérale à travers le vécu d’une détenue « malgré elle ». Le  moraingy sera mis à l’honneur avec « Tavela » de Geoffrey Gaspard, le troisième film présenté sera « Samy manana ny adiny ».

Maminirina Rado

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.