Concert : « Naday Rock » au « Point d’Exclamation Lounge Bar »

Jacaranda
Naday, un des meilleurs riffeurs de sa génération.

Une tournée en Europe qui se profile pour Naday, il décide alors de faire son dernier concert de ce semestre au « Point d’Exclamation Lounge Bar » Analakely vendredi soir, à partir de 21 h. « Naday Rock », le guitariste, parolier et arrangeur n’a pas cherché loin. Tout dans le concret, ce sera donc du rock avec quelques ajouts et mélanges dont il connaît les mesures. Pour les novices, le Naday qui se présentera à cette soirée, comme il le dit, « a plus d’affinité avec le trio, la basse pour l’oreille droite, la guitare électrique pour la gauche et le « beat » se trouve au milieu. La rencontre de ces trois est parfaite ».

Du coup, ce sera du rock avec une vingtaine de morceaux et quelques reprises. D’ailleurs, le trio va jouer de nouveaux titres. Tant attendu par les inconditionnels de la formation, comme « Garafeo » et « Tsapunk »… Avec ce dernier morceau, on retrouve le Naday touche à tout. Sachant adapter son jeu et ses inspirations aux sons du terroir. Sûrement, le public ira dans des contrées encore inexplorées lors de cette soirée. Un monde de découverte avec le jeu tantôt étouffant, ne laissant jamais de repos, et tantôt « bluesy » de ce guitariste hors pair.

« Nous allons partir pour un tour d’Europe, avec « Voots Kongregation » et « Lewiky » le mois prochain. Donc, ce sera vers la fin de l’année que je remonterai en solo en live. Mais la musique continue avec d’autres projets musicaux », ajoute-t-il. L’envie et la passion se ressentent toujours après « quatorze ans de dreadlocks », rappelle-t-il avec fierté. Dans le milieu du « thrash métal », ouvert mais très méticuleux question musicale, Naday est parmi les plus respectés. Tout comme dans le milieu rock et ses autres cousins.

Mais on connaît  aussi de lui son album, «One Nation », avec une armature diversifiée. Soutenu par un rock sans concession, des riffs à faire décoincer un « folkeux », cet opus est passé comme une lettre à la poste. Mais ceux qui ont voulu le lire ne s’en sont plus jamais séparés. Une autoproduction avec un grand sens du réalisme, avec des titres comme « Soa mikodia » et des meilleurs. « Le prochain programme, l’enregistrement de nouvelles chansons », lance-t-il. Rendez-vous donc vendredi à 21 h au « Point d’Exclamation Lounge Bar ». Où l’on retrouvera Junior à la batterie, il pourrait être épaulé par d’autres batteurs, selon le « feeling ». Naday à la guitare et une bassiste qui commence à se faire remarquer.

Maminirina Rado

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.