« Jazz kids » : Neuf petits prodiges à l’affiche

La fratrie Ramaroson en plein concert.

Dans le monde, le mois de juin est celui consacré au 4e art. Et pour donner un coup d’envoi pour la fête de la musique, vibrons aux rythmes du « Jazz@tohatohabato »

Comme toute musique, le jazz n’est pas réservé à l’élite, contrairement au stéréotype étiqueté au jazz. Aujourd’hui, le jazz gagne désormais du terrain dans les quartiers populaires et les jeunes esprits. Pour ouvrir les festivités, place au jazz kids au « Tranompokonolona Analakely », cet après-midi. Un spectacle qui met à l’honneur la pépinière de jeunes talents. Neuf artistes en herbe se dévoileront et apporteront une nouvelle touche et de nouvelles couleurs au jazz malgache.

Jeunes talents. Agés entre 10 et 17 ans, Kanto, et Ny Avo seront derrière le micro tandis que Tiaray, Miglio Raty, et Notahiana se relayeront au clavier. Pour leur part, Sonny sera armé de sa basse pendant que Vazo Lee et Andy Razafindrazaka joueront à la batterie, sans oublier la jeune Bi et son saxophone. A savoir que certains de ces enfants sont des fils ou filles de musiciens hors pairs à l’exemple de Bi, qui part sur les traces de son père le saxophoniste Seta Ramaroson. Vazo Lee et Andy Razafindrazaka, respectivement, fils de Silo et de Désiré Razafindrazaka, quant à eux, ont choisi la batterie comme instrument de prédilection. Une relève tombée dans le jazz depuis la naissance et qui a attrapé le virus. Pour certains, ceci sera leur première scène tandis que d’autres ont déjà quelques expériences dans les festivals en accompagnant de grosses pointures.

Andy Razafindrazaka, un talent déjà bien connu dans le milieu.

« Jazz Street ». Le « Jazz Street » est une « jam-session » ouverte au public. Autrement dit, c’est un ensemble de mini-cabarets où tout le monde peut partager son talent musical, user de créativité et de spontanéité pour ravir le public du « tohatohabato », mais bien sûr avec des prestations préparées par le Jazz Club du CGM. À cet effet, quatre mini-scènes (standard, fusion, vocale et expression libre) seront installées sur les paliers de l’escalier d’Antaninarenina.

Evidemment, la grande scène clôturera l’évènement en grande pompe. Une mise en scène particulière constitue la touche inédite du « Jazz@tohatohabato ». Les marches de l’escalier d’Antaninarenina seront transformées en gradin, à l’instar des amphithéâtres grecs, où le public pourra s’asseoir et apprécier le spectacle. Cette fois, la grande scène installée au milieu de la route en face du « tohatohabato »accueillera environ 15 groupes et des artistes avec Lalatiana et Johanna Summer en tête d’affiche.

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.