Musique urbaine Mixtape : une émission pour les adeptes du rap malgache

Jacaranda
Don Smokilla et son équipe, lors de la première émission Mixtape, le 1er juin dernier.

Même s’il a pris sa retraite en tant que producteur, Don Smokilla n’arrête pas de partager son expérience à la jeune génération. Désormais, il a créé une émission : Mixtape.

Cela fait quelques jours que Don Smokilla diffuse sur les réseaux sociaux la nouvelle émission de hip-hop, Mixtape. L’objectif principal est de partager la connaissance de la culture urbaine à la jeunesse, et publier des vidéos et des podcasts audio qui seront disponibles sur le site. Tous les rappeurs de Madagascar sont invités à performer dans l’émission. Le coté technique est confié au rappeur Bab’s. Travailleur, ce dernier a gagné la confiance du réalisateur. « Je connais bien Bab’s et j’ai confiance en lui », a-t-il certifié. Inspiré par le site Booska-P en France, et celui du WorldStarHipHop aux États-Unis, l’émission retrace l’histoire du rap malgache depuis les années 90 jusqu’à nos jours.

Du rap à Mixtape. Longue et périlleuse est la voie qu’a choisie Hery Rahaingomanana, alias Don Smokilla. Il a découvert le rap vers la fin des années 80. Il débute en tant que rappeur en 1993 avec le groupe Urbann Jam. Ce dernier faisait partie des premiers groupes à rapper en français à Madagascar. En 1996, Don Smokilla quitte le pays et atterrit à La Réunion pour poursuivre ses études. En même temps, il évolue au sein du hip-hop réunionnais où il apprend petit à petit le métier. Le rappeur malgache travaille avec des groupes comme TRK, SudKonscient et Saint-Pierre Click. Il a eu l’occasion d’effectuer plusieurs concerts à travers toute l’île jusqu’en 2000. Pour renforcer sa capacité, le jeune homme débarque en France. Au début, il rencontre des difficultés. Courageux, il ne baisse pas les bras. « Ça m’a servi d’expérience » a-t-il dit. Au fil du temps, il a collaboré avec plusieurs artistes français et américains. La collaboration a porté ses fruits. Entre 2008 et 2011, Don Smokilla réalise plusieurs projets comme l’album l’hery-Tier volume 1 et volume 2. En 2012, le rappeur décide de devenir producteur et monte le label Gasy Ploit. Dès lors, il lance la carrière du groupe Agrad & Skaiz, Odyai, Tsota. Pour cultiver les talents des jeunes malgaches, il organise des évènements comme Click Jam et Fantsy Line Session. A vrai dire, Don Smokilla n’a pas encore pris sa retraite, il est toujours derrière les jeunes rappeurs. Il les aide à gravir les échelons.

Iss Heridiny

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.