Musique urbaine Mixtape : une émission pour les adeptes du rap malgache

Jacaranda
Don Smokilla et son équipe, lors de la première émission Mixtape, le 1er juin dernier.

Même s’il a pris sa retraite en tant que producteur, Don Smokilla n’arrête pas de partager son expérience à la jeune génération. Désormais, il a créé une émission : Mixtape.

Cela fait quelques jours que Don Smokilla diffuse sur les réseaux sociaux la nouvelle émission de hip-hop, Mixtape. L’objectif principal est de partager la connaissance de la culture urbaine à la jeunesse, et publier des vidéos et des podcasts audio qui seront disponibles sur le site. Tous les rappeurs de Madagascar sont invités à performer dans l’émission. Le coté technique est confié au rappeur Bab’s. Travailleur, ce dernier a gagné la confiance du réalisateur. « Je connais bien Bab’s et j’ai confiance en lui », a-t-il certifié. Inspiré par le site Booska-P en France, et celui du WorldStarHipHop aux États-Unis, l’émission retrace l’histoire du rap malgache depuis les années 90 jusqu’à nos jours.

Du rap à Mixtape. Longue et périlleuse est la voie qu’a choisie Hery Rahaingomanana, alias Don Smokilla. Il a découvert le rap vers la fin des années 80. Il débute en tant que rappeur en 1993 avec le groupe Urbann Jam. Ce dernier faisait partie des premiers groupes à rapper en français à Madagascar. En 1996, Don Smokilla quitte le pays et atterrit à La Réunion pour poursuivre ses études. En même temps, il évolue au sein du hip-hop réunionnais où il apprend petit à petit le métier. Le rappeur malgache travaille avec des groupes comme TRK, SudKonscient et Saint-Pierre Click. Il a eu l’occasion d’effectuer plusieurs concerts à travers toute l’île jusqu’en 2000. Pour renforcer sa capacité, le jeune homme débarque en France. Au début, il rencontre des difficultés. Courageux, il ne baisse pas les bras. « Ça m’a servi d’expérience » a-t-il dit. Au fil du temps, il a collaboré avec plusieurs artistes français et américains. La collaboration a porté ses fruits. Entre 2008 et 2011, Don Smokilla réalise plusieurs projets comme l’album l’hery-Tier volume 1 et volume 2. En 2012, le rappeur décide de devenir producteur et monte le label Gasy Ploit. Dès lors, il lance la carrière du groupe Agrad & Skaiz, Odyai, Tsota. Pour cultiver les talents des jeunes malgaches, il organise des évènements comme Click Jam et Fantsy Line Session. A vrai dire, Don Smokilla n’a pas encore pris sa retraite, il est toujours derrière les jeunes rappeurs. Il les aide à gravir les échelons.

Iss Heridiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.