Palais d’Andafiavaratra : 26 personnes du personnel de 12 musées nationaux ont reçu leurs certificats

Après dix jours de formation, les agents des musées ont obtenu leurs certificats !

Pour accorder de l’importance à son histoire, il faut savoir conserver son patrimoine. Et pour conserver les biens culturels, il faut améliorer les conditions de conservation.

La cérémonie de remise des certificats des 26 participants s’est déroulée vendredi dernier. Ensuite, les participants et les formateurs ont présenté les collections sauvées des flammes lors de l’incendie du Rova Manjakamiadana, en 1995. La ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, le représentant de l’ambassadeur du Japon Kei Katagiri, et la conseillère régionale pour la culture au sein du bureau régional de l’Unesco pour l’Afrique de l’Est Karalyn Monteil, sont venus honorer l’évènement. « La formation réalisée du 11 au 21 juin 2019, au Palais d’Andafiavaratra, a renforcé davantage la capacité des professionnels des douze musées nationaux grâce à la méthodologie RE-ORG. Cette méthodologie a été développée par l’ICCROM et l’UNESCO en 2011 pour aider les musées à l’amélioration de la gestion de leurs collections en réserve et leurs utilisations tout en respectant les savoir-faire traditionnels, les connaissances locales et la diversité culturelle», a affirmé l’archéologue Bako Rasoarifetra.

Lors de son intervention, Karalyn Monteil affirme qu’elle se réjouit « de la collaboration entre l’UNESCO et le ministère de la Communication et de la Culture, pour faire revivre le patrimoine culturel malgache à travers ce projet, et l’exposition des collections royales ». De son coté, le représentant de l’ambassadeur du Japon Kei Katagiri a souligné que « la réouverture du musée Palais d’Andafiavaratra a une signification qui va au-delà d’une simple restauration d’un musée national. Il s’agit d’un moment pour les Malgaches de partager leur fierté historique avec le reste du monde ». Ensuite, la ministre de la Communication et de la Culture a remercié le gouvernement japonais de son soutien financier ainsi que l’UNESCO, l’ICCROM-Madagasikara de leur appui technique.

« Acta non verba ». Delphin Damy et ses collègues saluent leurs formateurs, Gaël de Guichen et Baba Keita, de leur avoir transmis leurs savoir-faire. « La conservation préventive est essentielle pour la bonne préservation des collections », a relevé la responsable du musée d’Antsirabe Fitahianasoa Nomenjananhary. « Maintenant, nous allons, non seulement appliquer tout ce qu’on a acquis durant ces dix jours de formation, mais également , nous valoriserons nos collections. Effectivement, nous allons faire connaitre l’importance du patrimoine» a expliqué Randriamihevitra, responsable du musée Akiba Mahajanga.

Anfadiavaratra réouvrira ses portes. Selon l’archéologue Bako Rasoarifetra, les expositions seront ouvertes aux visiteurs jusqu’en fin septembre. Le musée sera de nouveau accessible au public au mois de novembre après la mise en place d’une nouvelle exposition permanente.

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.