Ramy Rentia : Sélectionnée au Marché International des Arts Contemporains

Ramy Rentia et son œuvre « J’explose » qu’elle va exposer au Pavillon Madagascar, lors de ce MIAF 2019.

La jeune artiste Ramy Rentia est sélectionnée pour participer au Mauritius International Art Fair 2019 (MIAF) qui se tiendra au Caudan, à l’île Maurice, du 8 au 11 août prochain. Elle exposera au Pavillon Madagascar, et se produira en spectacle lors d’une performance live de Digital Painting.

Elle a tout juste 15 ans, mais son expression artistique reflète déjà une certaine maturité. Ramy Rentia, jeune adolescente presque comme les autres, n’est pas tout à fait une fille ordinaire. De nature introvertie, passionnée de dessin, elle s’est toujours exprimée à travers ces derniers et des écrits, qu’elle garde jalousement dans son journal intime. A l’école, elle n’a jamais été très intégrée, et ses enseignants ont souvent dû la sanctionner car elle ne s’intéressait pas beaucoup aux cours, dessinant et écrivant des histoires à la place. « Ce n’est pas qu’apprendre ne m’intéresse pas, c’est la manière dont cela se passe qui m’ennuie », dit-elle. Ramy Rentia, du haut de ses 14 ans, assume alors sa différence, et ce malgré des années de souffrance intérieure, où elle n’a pas pu s’imposer telle qu’elle est. Elle intègre une école de multimédia et suit un cursus de formation professionnelle, tout en se perfectionnant grâce à ses recherches personnelles. « Les techniques de base, je les acquiers à l’école. Après, j’y ajoute mes inspirations, et je crée », raconte-t-elle. « Je dessine et je peins à partir de photos que je manipule sur photoshop. Parfois, je dessine juste, j’adore ça! ».

Artiste

Ramy Rentia est une artiste dans l’âme. Fille du chanteur compositeur Naday et de la scénariste et réalisatrice Anjara Rasoanaivo, elle compte aussi dans sa famille le dessinateur et caricaturiste Pov, qui est son oncle. « Ma mère me raconte souvent que ma grand-mère était une artiste, elle était peintre abstraitiste et auteure-écrivaine », rajoute-t-elle avec fierté. C’est donc presque sans surprise que cette adolescente trace son chemin sur les sentiers de l’art. Pour le moment, Ramy Rentia n’en est qu’à ses débuts. Des balbutiements qui commencent à se faire comprendre, et à toucher le public. En février dernier, elle a été lauréate du concours de petits projets culturels du CGM avec son projet #MOI, avec Anjara Rasoanaivo. Elles ont donné un spectacle multidisciplinaire conjuguant digital painting en performance live, et vidéo-poésie au Das Haus à Ankadifotsy, le 11 mai dernier, puis Ramy Rentia a exposé ses 12 tableaux durant une semaine. C’est « J’explose », l’un de ces 12 tableaux de cette collection #MOI, qu’elle a proposé aux organisateurs du MIAF, et qui a convaincu le jury. Ce qui lui ouvre ce nouvel horizon international dans le domaine des arts contemporains.

Marché international des arts contemporains

Le MIAF, ou Mauritius International Art Fair, se tiendra du 8 au 11 août prochain sur l’île Maurice. Le MIAF regroupe des artistes du monde entier, principalement des îles de l’Océan Indien (Rodrigues, Réunion, Madagascar, Seychelles), ainsi que des cinq continents: Europe, Moyen-Orient, Afrique, Asie, Amériques et Océanie, dans le but de présenter des œuvres originales d’artistes locaux et internationaux. Plusieurs grands artistes internationaux participeront à ce MIAF, dont l’allemande Cornella Steckhan, Graciela Naomi Ghirardosi d’Argentine, Hanouf du Koweit, Ibode du Cap Vert, Anna Galea de Malte, Charly Lesquelin de La Réunion, George Camille des Seychelles et Clipse Teean de Madagascar, ambassadrice du pavillon Madagascar. Et Ramy Rentia fait partie de ces artistes qui vont exposer au Pavillon Madagascar. Par ailleurs, elle se produira également lors d’une performance live de Digital Painting sur fond musical et déclamation de poème sur le thème « Fostering Unity, Celebrating Differencies », conformément à la thématique des organisateurs.

Ramy Rentia représentera donc les couleurs malgaches dans cette rencontre hautement artistique, et compte sur le soutien des amoureux de l’art contemporain malgache, pour contribuer à ses dépenses liées au transport et au séjour, afin qu’elle puisse s’y rendre le mois prochain. Car outre l’exposition, où elle présentera son œuvre  « J’explose », le MIAF c’est aussi des rencontres entre artistes contemporains, des débats spectacles et un concours du Trophée du MIAF.

T.H.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Et alors, on ne peut pas avoir un aperçu de son talent et de cet Art nouveau appelé « digital ».?
    Vous ètes AVARE à ce point.?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.