Vendredi joli

Jacaranda

Tsiliva se présente au Bonara be

Le député Tsiliva va chanter au Bonara Be 67 Ha ce soir, à partir de 20 h. Sans aucun doute, il s’agit d’un concert d’arrosage ou peut être d’un petit au revoir, puisque le chanteur va maintenant occuper un poste moins festif. Quoique lever la main à tout va pourrait constituer une partie de plaisir incommensurable. Sans oublier que lire et analyser les textes législatifs seraient moins laborieux que créer des paroles comme « Jesôsy ve ? oui, oui ». Tsiliva possède tous les atouts intellectuels pour être un porte-parole du peuple. Le point commun, c’est qu’il prendra parfois aussi le micro dans la Chambre basse.

Réapparition de Manaly

Le père de Manala azy mifetyManambady vazaha… va monter sur la scène du Glacier Analakely, aujourd’hui à 20 h. Ces derniers temps, ce chanteur s’est fait discret. Naviguant entre des apparitions soudaines, avec une création évangélique puis un silence total. Cependant, l’artiste restera toujours l’artiste et il est difficile de résister à l’appel de la scène. De l’ambiance, chère à ce chanteur venu de Toliara, sera sûrement aussi au rendez-vous . Malgré ses prouesses de chanteur, il ne faut pas non plus oublier que Manaly est un très bon guitariste. Il est à l’aise dans les différentes versions du tsapiky, comme la mangenake et d’autres encore.

Silo dans son jardin

Silo se retrouvera au Piment Café Behoririka, ce soir à partir de 21 h. Au programme, de la virtuosité et un  feeling un peu du genre, le gourou Aum Shinrikyō avec ses fidèles. Etre vu dans une représentation de Silo, c’est la garantie, d’après certains, d’une étiquette de personne  branchée et  citadine. Même si on ne comprend rien à ses techniques musicales et à ses prouesses, il faut seulement y être. D’ailleurs, l’artiste semble entretenir visuellement cette image de musicien pour une certaine catégorie de public. On ne le verra jamais chanter dans un bal de foire dans la brousse, au risque d’être un incompris ou de crouler sous les jets de tomates.

Luk, Mahery et Rija en ligne

Les trois inamovibles Luk, Mahery et Rija Ramanantoanina seront à l’affiche à l’espace Le Sud Fenoarivo ce jour, à 21 h. Ce lieu, situé en périphérie de la capitale, est un nouveau venu dans le paysage des soirées nocturnes d’Antananarivo. Apparemment, les soirées loin du brouhaha du centre ville commencent à revenir dans les mœurs des noctambules. Au menu, certainement des interprétations des tubes malgaches. Sans oublier des chansons du cru de ces chanteurs. Une soirée pour se retrouver entre quinquas et profiter de la fin de semaine. Avec ce trio, les soirées peuvent s’étirer assez longtemps, cela dépend du public.

Trass Tsiadana retour vers le passé

Ambiance des années 80’ au Trass Tsiadana ce soir, à partir de 20 h, avec des interprètes dénommés Olga et Fidy Dibl. Dans leur répertoire, le public retrouvera du Véronique Sanson, du France Gall, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman et du Laurent Voulzy. Toute une panoplie d’artistes qui ont bercé la jeunesse des années 80’, à l’époque où la cassette à bande faisait pleinement son entrée dans le paysage musical tananarivien. C’est dans cet écrin de musique que ces deux artistes vont emmener les noctambules pour un retour dans le passé. Il n’y a rien de mal à cela, quand on le fait avec modération.

Maminirina Rado

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.