PORTRAIT : Njarasoa Nomenjanahary, la reine des pistes de l’Océan Indien

Jacaranda

Njarasoa Nomenjanahary est l’étoile montante de l’athlétisme malgache. Elle s’est illustrée sur 100m, 200m et 4×100 m sur la piste du Stade Germain Comarmond à Maurice lors des 10è Jeux des Îles de l’Océan Indien.

Elle a créé l’événement et l’émoi, lors de ces 10è Jeux des îles de l’Océan Indien qui se sont  tenus à l’île Maurice du 19 au 28 juillet 2019. Avec son allure élancée, son air rassuré, elle est arrivée comme un challenger et a défié toutes les disciplines reines des 100m, 200m et 4 x 100m. Aucun secret pour cette sprinteuse qui s’est imposée en quelques secondes comme la reine des pistes dans la région Océan Indien. Face aux favorites, dont la Malgache Elodie Embony, tenante du titre, mais surtout des réunionnaises et des mauriciennes. « Ce n’est pas vraiment une surprise pour moi car j’ai beaucoup travaillé pour en arriver là. Je me suis entraînée intensivement pour gagner ces médailles », dit-elle. Un effort qui a payé, et triplement, car elle a fait résonner l’hymne national malgache trois fois, sur la première marche du podium. « Ce n’est pas facile d’affronter une première participation, surtout face à de grandes athlètes, dans une rencontre régionale. Mais je m’y suis préparée », ajoute-t-elle.

Stage en Chine

Njarasoa Nomenjanahary Claudine, du haut de ses 20 printemps, évolue dans le club THI Ihorombe. En 2014, elle se lance dans cette discipline sportive et en 2016, elle participe au championnat de Madagascar, et intègre l’équipe nationale aux Jeux de la CJSOI. Elle court le 100 m et remporte la médaille d’or. Très récemment, elle rafle l’or en 100m et 200m lors du championnat de Madagascar de 2019. Des récoltes fructueuses que cette sportive de haut niveau attribue à son travail et à sa persévérance. « J’ai choisi de faire de l’athlétisme car j’ai la corpulence et les capacités pour cela. C’est un sport individuel, alors c’est un duel avec moi-même que je lance tous les jours. Ma réussite dépend de moi, tout comme mon échec, si je ne m’entraîne pas assez. Aussi, gagner ces trois médailles d’or que j’ai remportées à Maurice lors des Jeux des Îles, est une vraie fierté personnelle, car c’est ma première participation aux JIOI », explique-t-elle. Une vraie performance pour une sprinteuse qui a commencé sur la terre rouge de son village d’Ihorombe. Pas de chaussures à crampons, mais une course à pieds nus, comme tant d’athlètes malgaches qui ont brillé à l’international. De son village natal, elle est passée par bien des épreuves. Vu ses performances, elle a obtenu un stage en Chine durant un mois pour la préparation des Jeux des Îles. « C’était une opportunité pour moi, je l’ai saisie, cela m’a permis d’améliorer mes capacités ».

Jeux Africains

Njarasoa Nomenjanahary Claudine est sur les traces de Lalao Robine. Son jeune âge et ses performances font d’elle un des meilleurs espoirs de l’athlétisme malagasy. « Mon prochain objectif sera de participer aux Jeux Africains qui se tiendront au Maroc du 16 au 30 août 2019 ». Courir pour le plaisir, pour finir dans l’équipe nationale, son histoire est un bel exemple de persévérance. « Mon rêve est de participer à toutes les compétitions internationales et de monter sur la première marche du podium. L’athlétisme m’a permis de découvrir plusieurs pays. Une chance que j’ai eu grâce au sport, car avec la situation financière de mes parents, je n’aurai jamais pu sortir du territoire malgache ».

TH

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.