CCESCA : Duo Erick Manana- Dama

Jacaranda
Erick Manana et sa clique ont achevé leur mission hier, au Cc Esca.

Concerts mémorables en deux jours, samedi et dimanche, pour Erick Manana et sa clique au Cc Esca Antanimena. Le style acoustique pur, gravitant autour d’une nostalgie de fond d’armoire.

Erick Manana est encore loin de montrer ses limites et garde toujours des fidèles qui le suivraient pour le pire et pour le meilleur. Ses deux concerts au Cc Esca Antanimena samedi et dimanche ont permis de voir une vingtaine de chaises vides. Cependant, sur scène, la musique a rempli les cœurs. Au beau milieu du concert, c’est dans une salle hypnotisée qu’Erick Manana, Nini et le percussioniste, entonnent « Vakoka », dans sa pure tradition acoustique. Un hommage, il faut se l’accorder quelque peu touristique, au patrimoine musical malgache. Un travail de mémoire, tel le cri du dernier soldat encore en vie sur le champ de bataille de la musique traditionnelle.

Des noms et des villes sont cités : Mama Sana, Bao Angèle, Soalala, Ambilobe… Le navire tient son cap. Il y a une petite différence entre la première représentation et celle d’hier. Le public de samedi a été plus festif. Tandis que pour le dimanche, celui-ci a été plus studieux. Le dimanche a également été plus fourni en assistance. Au fond de la scène, trois guitares posées à la manière des fusils en tant de trêve attendaient de vibrer.

Juste un récital. On remarque tout de suite celui de Dama, un des invités de marque d’Erick Manana. Depuis l’aventure, « Madagascar All Star », les deux compères semblent ne plus s’oublier sur scène. La complicité entre les deux guitaristes est un récital à part, un sourire, des jeux de regards, des petits signes presque imperceptibles… démontrent la justesse dans les variations, dans les notes complexes… Les mélomanes se trouvant dans le public se délectent.

Une heure trente de concert déjà. L’ambiance « Feo Gasy » bat son plein. Les morceaux comme « Voahangy » et tous les titres phares de cette formation…. se succèdent avec une maîtrise qui n’étonne plus. Il l’a déjà affirmé quelques jours auparavant. « Je me suis dit, pourquoi ne pas remettre à  flots « Feo Gasy ». Tant de gens me le demandent à chacun de mes passages au pays ». A part des apparitions ici et là, entre des cabarets et des scènes mineures, cette formation composée de plusieurs illustres de la musique du terroir et de la variété acoustique va partir bientôt pour une tournée européenne à partir du mois de septembre.

Maminirina Rado

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.