Jazz : Haja Ravaloson a joué sa dernière note

Jacaranda
HajaRavaloson, musicien et « prof de musique », deux passions complémentaires (crédit photo : ValoevaRavaloson)

Décès d’un des pionniers du jazz malgache, Haja Andriamanantsahala Ravaloson, vice-président du comité Madajazzcar, qui a rejoint les illustres le 3 septembre suite à une maladie. Le jazz malgache a perdu l’un de ses meilleurs représentants. 

Haja Ravaloson, décédé le 3 septembre à 59 ans, vivait deux passions. Pour ceux qui le connaissaient, il s’agissait à première vue d’une seule. La distinction est cependant nécessaire. Ce pilier du jazz malgache était un passionné de musique, notamment le jazz. Mais également, un passionné de pédagogie musicale. Des amoureux de la musique, il y en a des centaines, rien que dans la capitale. Impossible d’en faire un classement ni de les comparer. Par contre, la passion de transmettre aux jeunes, de les guider, de les aider à s’affirmer, à tracer leurs voies, de les donner leur chance… Bref, de leur apprendre à devenir un(e) musicien(ne), vrai(e) et digne. Les personnes comme Haja Ravaloson sont rares.

Et ce n’est pas la jeune génération qui l’oubliera. Un des meilleurs guitaristes malgaches du moment, aussi talentueux qu’humble, Sanda Ranaivosoa se rappelle. « Il a été le premier à être fier quand j’ai accompagné l’organiste suisse Frank Salis. En tant qu’aîné, il s’est battu pour développer le jazz. Un homme sincère ». Ce père de famille, mais aussi un père pour des centaines de musiciens en herbe gravitant autour de ce genre musical, va sûrement laisser un vide immense. A un tel point que Mendrika Rasolomahatratra, batteur de génie du groupe Solomiral et d’autres têtes d’affiche malgaches, se souviennent encore. « Il n’a jamais délaissé le jazz. Des souvenirs de lui, il y en a plein. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est que malgré sa santé il était toujours présent lors du Madajazzcar ».

Un vrai battant. Le festival international Madajazzcar sera à jamais relié au nom de Haja Ravaloson. Les spectateurs se souviendront toujours, lors de la 29e édition de ce rendez-vous annuel, de ce bonhomme grisonnant dans les coulisses, relié à un appareil médical. Le regard toujours vif. Oubliant un instant sa maladie grâce à la musique. Le message est simple à comprendre. De cette scène, on remarque également un homme qui ne se prenait pas trop au sérieux. Un état d’esprit que, seuls les passionnés comme lui comprendront sans doute. La grande famille du jazz malgache est consternée, dont la plupart n’ont appris la nouvelle qu’hier dans le début de la matinée. Et c’est avec un style presque musical qu’Haja Ravaloson a marqué ses adieux. « Tchao les amis ! On se retrouve dans un monde meilleur. Bonne continuation les amis », a-t-il laissé comme derniers mots sur son compte facebook. Un clin d’œil à la vie.

Aux dernières nouvelles, sa dépouille sera veillée au Lot VB II 28 Malaza Tongarivo jusqu’à demain, jour de ses funérailles. Ensuite, il quittera son domicile à 9heures pour une messe à la Fjkm Malaza Gileada avant de rejoindre sa dernière demeure à la place Miantsoarivo.

Maminirina Rado

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.