Guide du week-end

Jacaranda
(crédits photo : Ramora Grà)

Ramora Favori au Ravimpôntsy

Ramora Favori dit « le Grà des grands » va investir la scène du Ravimpôntsy Tsiadana aujourd’hui à partir de 14 h, il sera épaulé par Gas. Puis le danseur de tôtôkafo. Ce sera donc tout un programme. Pour ceux ou celles qui ne le connaissent pas, Ramora Favori est un spécialiste du buzz, bien avant l’explosion d’Internet à Madagascar. Il a été l’un des phénomènes du genre avant que d’autres apparaissent sur la toile en arborant des personnages plus ou moins surjoués, frôlant parfois le ridicule. Par contre, cet artiste a fait de son art une référence et un porte-voix des « bas-quartiers ». Il a assumé son image de « buzzer » et a réussi à gravir les échelons.

 

(crédits photo : Tony Zà)

Tony Za fera vibrer le Cgm

Il est un artiste à découvrir, Tony Zà sera à l’affiche au Cgm Analakely cet après-midi à partir de 15 h. Pour cette représentation, il a décidé de la nommer « Magnaoely », cela veut dire « partager » dans le dialecte du sud de Madagascar. Ce musicien est également un fabricant d’instrument traditionnel. Sur scène, il sera accompagné par Nono à la batterie, Lova à la trompette et au violon. Tony Zà quant à lui, jouera du kabôsy tout en chantant. « Partager est le maître-mot. Je veux partager tout ce que nous avons de plus cher à Madagascar, notre culture, notre musique, nos instruments traditionnels ».

 

 

 

(crédits photo : Eric Rakotoary)

Un quatuor en périphérie

Une soirée de mélomane au Oleo Tanàna Talatamaty ce jour à 14 h 30’ avec le concert intitulé « La musique des années ’60 rime avec l’art et la culture ». A l’affiche, on retrouvera Datita Rabeson, le guitar hero national, Eric Rakotoary, bassiste émerite, Andry et Zara, cette dernière sera au micro. Ce quatuor fera ainsi voyager le public dans le passé, un passé rendant nostalgique avec des titres qui sont encore restés dans les mémoires jusqu’à maintenant. Pour s’évader en musique ce week-end, ce concert avec des musiciens accomplis serait le meilleur spot à Antananarivo. D’autant que le centre-ville sera probablement encombré et noyé dans les embouteillages.

 

 

 

 

(crédits photo : Belahy)

Belahy et Filah en roue libre

Belahy et Filah sont des chanteurs loin de l’image des artistes adulés et souvent sous les paillettes, cependant ils possèdent une notoriété musicale solide. Ils seront sur la scène du No Comment Bar à Isoraka ce soir à partir de 21 h. Le premier a connu un succès avec des titres comme « Zara », « Kristianina », « Bonne chance » et bien d’autres encore. Il a également construit sa renommée avec ses paroles quelque peu caustiques. Tandis que Filah a surtout percé les charts avec son titre « Hazo boboka », un morceau « ovniesque » qui a bercé les couples et les amoureux. C’est la musique du terroir, une variété simple mais à hauteur humaine qui débarque au No Comment.

(crédits photo : ORTANA)

Le « Hira gasy makotrokotroka » à la Bibliothèque Nationale

Le « Hira gasy makotrokotroka » se déplacera demain à la Bibliothèque Nationale Anosy à partir de 14 h. Décidément, les organisateurs à savoir l’Office régional du Tourisme d’Analamanga épaulé par la Commune Urbaine d’Antananarivo, entre autres, ont réussi leur pari puisque cet évènement a rassemblé les meilleures troupes de cet art séculaire, surnommé l’opéra malgache. Il faut rappeler que cette édition de 2019 sera clôturée le 29 septembre au jardin d’Ambohijatovo. Au total, huit concerts ont été organisés dans des sites et des lieux touristiques comme Ambohimanga Rova, à Sambaina, à Talatavolonondry…

Maminirina Rado/Zo Toniaina/Iss Herdiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.