Guide du week-end

Lôla sur une scène inédite

Silencieux ces derniers temps, Lôla revient sur le devant de la scène, cette nuit à 21h, au Cercle Mess Antanimora. Une scène où l’on a rarement l’habitude de le voir. Cependant, cela ne gâchera pas sûrement la fête des inconditionnels de ce chanteur de charme. La fin d’année  approche, les artistes se manifestent  de plus en plus, même les plus discrets, pour attirer les organisateurs de spectacle de la Saint-Sylvestre. Ce concert sera le moment de retrouver des titres comme « Alay lakana », « Majunga », « Manakara » et d’autres encore parmi les meilleurs. Cette réapparition annonce déjà probablement une année 2020 en trombe pour ce chanteur.

La circoncision au Musée de la Photographie

La musée de la photographie à Anjohy organise aujourd’hui à partir de 10h le « Café-histoire » intitulé « Pratiques et symboliques : la circoncision ». Tout a été presque dit au sujet de cette tradition multi séculaire qui se pratique dans tout Madagascar. Cependant, la circoncision se pratique également dans d’autres civilisations, notamment hébraïque. Il est donc temps de revenir un instant sur cette pratique et son évolution à travers le temps et les différentes influences. Un sujet intéressant, pour les étudiants, les chercheurs ou ceux qui veulent connaître un pan de la représentation malgache de la masculinité.

« Zazadala » à la Shakespeare

Rares sont les groupes montants  qui osent chanter en anglais, comme le français est plutôt plus abordable,  pourtant « Zazadala » qui se présentera ce jour au Chill’out Ambondrona à partir de 15h15 sera à découvrir. Un après-midi plein de bonnes perspectives. Selon sa biographie, le groupe se sent à l’aise dans la musique aux sonorités folkloriques malgaches, dont les textes sont chantés dans la langue de Shakespeare. Un mélange assez intéressant donc. Pour découvrir quelque chose qui sort de l’ordinaire et profiter d’un cadre approprié, rien de mieux que ce concert de « Zazadala » pour décompresser.

 

Un trio en force au « Fara West »

Un trio bien huilé, Bolo Rakoto David, Tsanta Randriamihajasoa et Arty Andriambelo, sera à l’affiche au « Fara West » Faravohitra ce soir, à partir de 20h. Ce sera donc une soirée jazz, puisque ces trois musiciens sont déjà assez connus dans ce domaine. Par ailleurs, le cadre du « Fara West » permettra de s’évader le temps d’une nuit en musique. Selon les maîtres des lieux, « nos soirées sont une belle occasion de se rencontrer en musique ». Avec sa terrasse, c’est sans doute le lieu qui dispose d’une des meilleurs vues sur la ville à Antananarivo. « Un cadre chaleureux et tropical tel un navire au-dessus de la ville », d’après toujours les maîtres des lieux.

Maminirina Rad/Zo Tonaina/Iss Herdiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.