Jardin d’Ambohijatovo : Ratovoson remporte le « Hiragasy makotrokotroka »

Chaleureux et inspirant, le «Hiragasy makotrokotroka» a enchanté le jardin d’Ambohijatovo hier.

La finale du « Hiragasy makotrokotroka » a tenu ses promesses hier  sur  le jardin d’Ambohijatovo. Les joutes ont été lancées vers 14 h 20. La troupe « Ranoelison » d’Ampahimanga a ouvert le débat avec un thème typiquement « hiragassien », « Izay vavan’nyolona ve dia hahagaga anao e », ou en traduction libre, « Pourquoi encore s’étonner des commérages ». Pour cette finale du concours de cette édition 2019 du « Hiragasy makotrokotroka », deux formations d’Ampahimanga ont atteint les sommets. Après cette prestation, c’était au tour de la troupe Ratovoson de faire son entrée avec « Tsy maha izaho ity anao fa aza sendrany ihany ». Difficile à traduire, mais en somme, une sorte d’invective mettant en garde les fanfarons et les arrogants. Il faut préciser qu’il ne taille pas un costard aux politiciens.

Ampahimanga est une localité fournisseur des meilleures troupes de « hiragasy » au début du XXème siècle. Dont la référence reste le fameux Rainijama Ralavavany, personnage incontournable de ce genre musical dans cette localité. Mais aussi une école, ce ne serait pas sans doute étonnant si Ranoelison et Ratovoson ont pris quelques conseils auprès de ce maître. Dans un jardin d’Ambohijatovo plein, les deux formations ont ainsi offert un spectacle relevé.

Le « Hiragasy makotrokotroka » a été particulièrement nomade cette année. Depuis sa création, ce concours des meilleures troupes de Madagascar se veut de redonner une image pittoresque et ancrée dans sa tradition d’Antananarivo. Entre l’objectif touristique et promotion d’un art séculaire, cette édition a sillonné plusieurs lieux historiques de la capitale et de ses environs. La première confrontation s’est tenue à la place Fidasiana d’Ambohimanga Rova. Tout un symbole.

Ensuite, d’autres se sont déroulées à Sambaina, Talata Volonondry, à l’Hôtel de Ville d’Antananarivo… La mairie de la capitale fait d’ailleurs partie des partenaires fidèles de cet évènement. Tandis que l’Office régional du tourisme d’Analamanga et Hay Gasy en sont les principaux instigateurs. D’année en année, le « Hiragasy Makotrokotroka » se bonifie. Le hiragasy peut ainsi compter sur ce concours pour redonner l’envergure de cet art traditionnel dans la ville d’Antananarivo. Pour cette année, c’est la troupe de Ratovoson qui a remporté le débat. Quoi qu’il en soit, la coupe rentrera toujours à Ampahimanga cette année.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.