Audiovisuel : Latimer Rangers revient avec « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro »

Jacaranda
Latimer Rangers, le concepteur de l’émission « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro ».

« Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro », les générations ’50 et ’60 se souviendront toutes de cette émission culte de Latimer Rangers. Ce dernier l’a remis en marche depuis samedi sur la radio nationale.

L’émission culte des années ’70, « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro » de Latimer Rangers, revient sur les ondes depuis le 26 octobre. La première édition diffusée samedi est revenue sur les évènements qui se sont déroulés à Ifandana Ambalavao Tsienimparihy. « Durant lesquels les Merina et les Betsileo se sont affrontés du temps de Radama I en 1810 », met en avant Lova Andrianaivomanana, l’assistant en réalisation et collaborateur technique. Au micro, l’auditeur retrouvera Latimer Rangers qui ajoute, « au final, il y avait eu entre 3.000 et 4.000 morts ».

L’objectif des deux collaborateurs est de positionner émission en tant que travail de mémoire. « Il faut aller au-delà de ces séquelles de l’histoire dont certaines sont encore vivifiées même au XXIe siècle », explique Latimer Rangers. Mais l’esprit de « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro » restera là même comme au tout début. Tous les auditeurs de la radio nationale nés dans les années ’60, voire un peu plus tôt, se souviendront de la séquence sur Ambondrombe, territoire gorgé de mythes et mont des esprits des malgaches. Sa diffusion a été sans conteste l’une des plus suivies à Madagascar en son temps.

« On va faire parler ceux qui se trouvent dans les hautes sphères, ceux qui sont les plus vulnérables, les filles de joie, les prêtres… Cela a toujours été comme cela », assure Latimer Rangers. La prochaine émission sera sur le « Tsangatsaigny » qui se tiendra du 05 au 08 novembre à Ambatoharanana Ambilobe. Le réalisme imprimé dans la narration et l’habillage musical ont fait le succès de « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro » dès ses débuts. Dans un pays où la radio était encore le seul média le plus largement démocratisé, probablement jusqu’à maintenant, Latimer Rangers a réussi à parler de leurs cultures aux malgaches.

Il est ainsi devenu une référence en sillonnant le pays et en relatant la vie du peuple sans aucune concession. « L’émission est diffusée de 20 h à 20 h 25 avant le théâtre radiophonique », fait savoir Lova Andrianaivomanana. A 83 ans, Latimer Rangers reprend « Tanàna, làlana, havoana sy menamasoandro » là où il l’avait laissé.

Maminirina Rado

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Miarahaba anao tongasoa indray Atoa Latimer Rangers, Faly dia Faly tokoa izahay mianakavy @ fiverenanao eto @ onjam-pro Malagasy. Nankasitrahan’ny Malasy tsy vakivolo rehetra tokoa ireo fandaharana rehetra nosahaninao!, misaotra tompoko
    Fianakaviana Ranaivozandriny

  2. Arahaba soa izany ! Tsy nahare aho tamin’ny Sabotsy.
    Ary aza hadinoina ilay feon-kira nahafantarana io fandaharana io e ! Ilay hoe :  » Treat for a Trumpet « , feon-kiran’i Bert Kaempfert.
    Mankasitraka e !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.