Cgm : Vaovy revient dans le paysage musical malgache

Desy (premier à droite) reprend la relève de Vaovy fondé par son père Jean Gabin Fanovona.

Connu pour ses titres comme « Salakao », « Soa ity manan-dongo », « Angira »… le groupe Vaovy va remonter sur scène le 02 novembre au Cgm Analakely à 15 h.

Un retour inespéré pour le groupe Vaovy, mené par Desy le fils du fondateur Jean Gabin Fanovona, samedi après-midi au Cgm Analakely à partir de 15 h. Pour ainsi dire, le retour d’une référence au même rang que les Mama Sana, Rakotozafy, Randafison et bien d’autres. Décédé il y a dix ans, le créateur de cette formation, Jean Gabin Fanovona, a donné ses lettres de noblesse à la culture musicale du Sud. Ses recherches poussées sur la musique malgache fait de lui également un artiste respecté, presque vénéré, par ses pairs du sud de Madagascar. Décédé il y a dix ans, il a réussi à laisser un énorme patrimoine culturel.

Pour ne pas citer que les titres comme « Salakao », une chanson interprétée par plusieurs formations telles que Salala… Ce morceau démontre tout le caractère libéral de Vaovy.  Interrogé de son vivant sur la signification de cette chanson, Jean Gabin Fanovona a expliqué : «Je voulais parler d’une jeune femme qui fuyait  son foyer à cause de son mari. Alors, par peur de la réaction de son père, elle se postait aux alentours de son village natal et hélait sa mère pour la ramener ». Dans une société où le mariage est un concept presque clérical, quitter son domicile conjugal est mal accepté surtout pour la femme. Dans tout Madagascar, c’est à peu près le même cas. Vaovy chantait déjà alors pour ces femmes séparées ou ces mères-célibataires.

Sans oublier « Androy tane mileven-drano », un morceau rappelant le mal récurrent rongeant le Sud de Madagascar. Et les impacts sont le « kere ». Vaovy chante alors que dans l’Androy, l’eau est morte et enterrée. Ce qui,dans son répertoire, l’a poussé à chanter des prières adressées au Ciel afin que le Divin soit clément et déverse l’eau sur cette terre « Kila », un autre de ses titres qui parlent des conditions et de l’aridité de sa région. Pour le moment, il est sûr que ce seront les descendants de Jean Gabin Fanovona qui constitueront l’ossature de Vaovy lors de ce concert au Cgm Analakely du 02 novembre.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.