Nancy Miangaly Rakotoarisoa : Quand la mode et la peinture se rencontrent

Jacaranda
Peintre pour les uns, Modèle pour les autres, Nancy Miangaly est avant tout une étudiante en science comptable (photo de Henintsoa Andrianaivomanjato)

Du  charme, elle en a. Du talent, elle en regorge. Entre le tableau et le podium, Nancy Miangaly Rakotoarisoa  fusionne en elle le 3e et  le 11e art.

 « Maman avait le même rêve que moi ». Depuis son adolescence,  en  écoutant « bad romance » de Lady Gaga, Nancy Miangaly défile dans sa chambre. Elle espère un jour qu’elle deviendra un mannequin. Le temps passe, la vie suit son cours…. 2014, une année qu’elle n’oubliera jamais. Elle a fait son premier défilé en classe de seconde,. Elle était la première dauphine à cette époque…    En 2016,  après avoir eu son bac, Nancy Miangaly entre dans le monde de la mode.  En fait, c’était le rêve de sa mère.  Nancy Miangaly  commence à le  réaliser !

« Shoot me». La photo et la mode font bon paire. Nancy Miangaly   adore se  prendre en photo.  « C’est la seule façon pour montrer ce que je suis vraiment, ce que je ressens », a-t-elle confié.La jeune Miangaly  dépense plus de 15.000 ariary  pour un shooting. Puis, elle poste ses images  sur les réseaux sociaux. Charmante, classe, élégante et   raffinée, elle est vite tombée dans la mire des photographes professionnels en 2017.  Après quelques mois, la jeune fille s’est fait  repérer par des stylistes malgaches de renoms tels Sacha Bam Bam, Marilou, Tantely Rakotoarivelo et Jorkey Emmanuel. Même si elle a réalisé son rêve, elle ne lâche pas ses études. Etudiante en 3e année  en sciences comptables, elle compte créer sa propre entreprise sur l’import et l’export.   « On dit  souvent que les modèles et les mannequins sont généralement incultes mais, je veux prouver aux gens qu’on peut être un modèle  d’intelligence », a-t-elle certifié.

Nancy Miangaly en défilé.

Du crayon au pinceau. A 11 ans, elle a fait sa première esquisse. Au début, elle reproduisait les figurines des dessins animées qu’elle voit à la télé.  Dessinatrice douée, elle fait les portraits de ses amies. Au fur et à mesure, elle s’intéresse de plus en plus à la peinture. La première toile qu’elle a peinte, elle l’a intitulé «Be the sun to my moon». Un tableau dédié aux amoureux qui ne peuvent pas se rencontrer à cause de la distance.  Peintre est une autre facette de Miangaly. Elle se décoiffe, elle se démaquille quand elle dessine.    « Je considère ça pas trop comme double personnalité car ce sont deux choses qui ont beaucoup de points communs! ». La mode et la peinture demandent de l’inspiration et surtout de l’imagination.    Le  mois de décembre prochain, elle exposera ses œuvres avec ses amis à Analakely.

Visage  à deux faces. Nancy Miangaly est à la fois mannequin et peintre.  La jeune demoiselle a un double talent et double plaisir.

Iss Heridiny

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.