Ils ont fait le buzz… : L’acte de naissance et les orientations

Jacaranda
Le clip de la chanson « Tsy mba namanamana », objet de toute la discorde.

Le clip musical de la chanson, « Tsy mba namanamana » de D-Lain et Zatia Rocher sorti récemment sur les réseaux sociaux, Youtube notamment, et partagé sur facebook a créé une vague énorme. Une bien bonne chose, dans une vision positiviste, puisqu’au moins les Malgaches s’intéressent encore à  ce qui les entoure. Malgré les délestages, un pouvoir d’achat à la limite de la survie et des tas d’autres problèmes, le regard sort quelque peu chez le citoyen lambda de sa propre personne. Un coup que même les plus rebelles des rockers, les plus engagés des rappeurs n’ont réussi. En une seule chanson, les deux « êtres humains » ont réussi à faire trembler toutes les certitudes.

Alors, pour faire court. Quand presque la majorité des Malgaches « facebookiens » et « facebookiennes » s’insurgent face à tout ce remue-ménage. Il faut préciser que la loi malgache a déjà stipulé que, le mariage entre deux personnes du même sexe est impossible. Et dans la pratique légale, c’est vraiment impossible. Etant donné que devant Monsieur le Maire, un acte de naissance est toujours exigé des deux tourtereaux lors des « noces ». Et quelque soit la transformation subie par la personne en grandissant pour se transformer en homme ou en femme, ce document ne mentira jamais. Aussi impossible qu’à sa naissance, les parents ou la sage-femme puissent envisager la future orientation du nouveau-né. Alors, à chacun sa route.

Maminirina Rado

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.