Black M au Palais des sports : L’euphorie à son comble

Le Big Black M ponctue le spectacle en toute beauté.

Du « show » bouillant ! C’est le moins que l’on puisse dire du passage spectaculaire de Black M. Hier, le Palais des sports, rempli à moitié, a vibré en choeur avec la star. Accompagné par son Dj, il a enflammé la scène.

Avec une météo parfaite et un public assidu, le Palais des sports entre en transe avec Black M.  Après le passage de Misié Sayda en première, les spectateurs montrent un zèle qui frôle déjà  l’émerveillement avant l’heure. Enchaînant quelques titres, le chanteur introduit alors la star sous les cris et les applaudissements des inconditionnels.  Vient alors  un Black M au top de sa forme. L’artiste s’avérant un animateur invétéré, le public est déjà dans l’ambiance dès les premières notes de  «La légende black ». Exit les morceaux  lents, place aux rythmes à ne plus en finir entre les « Mme Pavoshko » et  les « French Kiss » en passant par les « Désolé », « Je ne dirais rien » et «Frérot ».  Non stop, Black M et son Dj  offrent un revirement  nostalgique en concoctant un medley des plus consistants des titres de Sexion d’Assaut. De quoi faire frémir ses adeptes du middle school en matière de rap. Sans fatigue au beau milieu de son show, Black M reprend le fameux “Afrique de l’Ouest” en guise de clin d’oeil à tous les Africains, particulièrement aux Malgaches et aux Guinéens.

Tubes. Pour parfaire le répertoire, Black M n’hésite pas à donner de son troisième album. Quelques extraits d’ « Il était une fois »  se sont chantés en choeur et semblent déjà sur les lèvres des enfants et des jeunes adultes qui sont venus en masse. Parmi eux, « Léa », l’ovation à sa chère et tendre moitié. Viennent ensuite les « Tic-tac »et « Alladin ». Le temps d’une chanson, tout le palais des Sports a chanté en choeur « Je suis français » sans  faire grand cas de figure du morceau malgré le texte revendicatif. Sur « Beau frère » et « Ainsi valse la vie », Black M remet une couche à faire sauter et trémousser son public. Contre toute attente, deux jeunes filles du public ont pu monter sur scène pour danser et démontrer leur talent. Après maintes demandes, scandées inlassablement par les enfants, Black M décide enfin de chanter « Sur ma route ». Couvert du drapeau malgache, l’artiste monte sur la table du Dj, torse nu, avec les pyrotechnies et jeux de lumières à souhait pour le plus grand bonheur des spectateurs. L’ambiance monte d’un cran et le public se laisse entraîner dans une exaltation sans borne. Un point final des plus spectaculaires si l’on prend en compte  presque deux bonnes heures de show bouillonnant du début jusqu’à la fin.

Succès. Le bémol reste les nombreuses chaises vides, une situation qui n’est pas du tout habituelle dans les spectacles de haut vol au Palais des sports. Peut-être est-ce dû à la date la moins stratégique de l’année, ou tout simplement un problème de la culture de consommation culturelle ou artistique. Effectivement, Black M n’est pas le seul à avoir essuyé moins de succès que celui escompté en termes de spectateurs. Si les organisateurs offrent des spectacles de qualité et d’envergure, le public semble moins emballé ou est-ce le coût d’entrée qui devient le frein.  A voir, mais dans tous les cas, ce spectacle a été tout simplement grandiose, largement à la hauteur de la notoriété internationale de Black M. Vivement le prochain!

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.