Musique : Le combat continue pour le vaillant Fanaiky

Fanaiky garde l’espoir quant à sa guérison.

Fanaiky est encore prêt à se battre, à retrouver sa dignité d’artiste dévoué à sa patrie, à ses pairs et à tous les mélomanes du monde entier. L’un des meilleurs bassistes de Madagascar sera soutenu durant un concert au Cgm Analakely.

Une voix toujours aussi attentionnée, le ton éternellement affectueux, Fanaiky ajuste les mots. « Si je rate ma dialyse, rien qu’une séance… je suis sûr de rentrer directement auprès de nos ancêtres ». Actuellement, le meilleur bassiste de Madagascar vit ses heures les plus tragiques. Entre les soixante-dix kilos, soulevant une guitare à six cordes sur scène pendant deux heures, et les cinquante kilos d’un père de famille affaibli… il n’a fallu que très peu de temps. Beaucoup se souviennent des concerts d’un chanteur mythique durant lesquels lui et le maestro Tôty assuraient un spectacle entier à coup de basse.

Cela fait plus d’une année que cette légende de la guitare basse et de la boxe se bat contre sa maladie. « Mon cœur, mes yeux, mes reins… sont au plus mal. Il n’y a aucune autre solution, une greffe de rein est inévitable », soupire le génie. Si auparavant il était un pugiliste redouté sur le ring, son état actuel ferait penser à un vieux briscard. Il recevrait des pluies de coups mais, par fierté, il ne voudrait jamais laisser ses genoux toucher le sol. « Je veux encore voir ma femme, mes petits-enfants, alors je garde espoir », insiste-t-il.

La formation Quator Squad sera de la partie au Cgm Analakely ce 17 janvier.

Soutien des passionnés. Des initiatives de soutien sont prises ici et là. D’Antsiranana à Toamasina, sans oublier Antananarivo, le microcosme musical veut l’aider. Il ne faut pas oublier que Fanaiky est une figure emblématique de la musique malgache. Une légende nationale qui puise son inspiration dans la découverte de tout le pays et vice-versa. Si l’Afrique moderne a connu les Richard Bona, Vicky Edimo et compagnie, la Grande Île est fière d’avoir Fanaiky qui n’a rien à envier à ces derniers. Heureusement qu’il a eu le temps et l’occasion de transmettre son talent et son savoir-faire à plusieurs jeunes appartenant à cette génération.

Un concert de soutien aura lieu ce 17 janvier à partir de 10 h 30 au Cgm Analakely. Sur ce sujet, le bass-hero y va de son petit commentaire. « Cela fait très longtemps que je veux jouer. Mes mes mains et mes doigts me démangent ». Sur cette scène réputée de la capitale, le public retrouvera un joli plateau avec BBK, LMM Quartet, Bandy Baraka Fanfare, Quator Squad, Icanto et Samy Andriamanoro. Il y aura du jazz, du classique, de la world musique… A l’image de Fanaiky, un être humain ouvert à tous les vents, baignant dans une musique sans frontières, ce spectacle ne pourra qu’être grandiose.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.