Portrait : l’itinéraire houleux de Zouzar

Zouzar exposera ses oeuvres en mars prochain.

En Novembre 2019, Zouzar Valibhay a fait partie des artistes décorés par la Fédération Internationale du Tourisme.  Cette récompense n’est pas une finalité pour ce peintre, il sortira un livre racontant son itinéraire et ses sources d’inspiration. Plasticien autodidacte, débordant d’idées surprenantes qu’il véhicule dans chacune de ses œuvres ; il s’inspire des femmes, des fleurs et des choses qui l’entourent, sans se focaliser sur un objet précis, du moment qu’il mélange l’art contemporain avec un rapprochement presque toujours abstrait. malgacho-indien, Zouzar a su mélanger les deux cultures dans sa toile.  

Zouzar , un jeune artiste doté de talent, a commencé à peindre depuis l’âge de neuf ans, il a appris tout seul sans suivre des cours particuliers d’art. Né à Ambilobe en 1987, Taibaly Dilavarhoussen  Zouzar  connu sur le nom de « Zouzar Valibhay », issu d’une famille modeste, avait une grande passion pour l’art de la peinture. Cela avait une valeur inestimable dans sa vie. Cependant à l’âge de 15 ans, le jeune peintre était obligé d’arrêter ses études pour des raisons personnelles, et a consacré ses efforts à aider ses parents dans le milieu professionnel.« Je n’avais seulement que 15 ans quand je suis retourné à Ambilobe après avoir arrêté mes études à Diégo Suarez».  C’est au lycée français Sadi Carnot où il a  étudié qu’il avait  été inspiré par l’art. « Mes premiers professeurs s’appelaient Pouto Philip et Christophe  Gega ; ils souhaitaient toujours vivement ma réussite mais c’est mon professeur d’art plastique, un certain monsieur DIDIER, qui a découvert mon talent dans l’art de la peinture. Convaincu de mon potentiel dans ce domaine, monsieur le professeur DIDIER m’a encadré, guidé et soutenu pour développer ma créativité .Dommage que je n’ai pas pu continuer mes études suite aux différentes difficultés que j’ai vécues ».

Arrivé à Ambilobe, il a commencé par aider son père dans son activité de vente de la glace alimentaire. En même temps, il faisait  sa passion et donne  des cours d’informatique aux enfants pour gagner son argent de poche. Un jour, ses parents ont pris la décision de l’envoyer à Nosy -Be chez son cousin pour y travailler et acquérir plus d’expériences dans la vie professionnelle. « à Nosy Be, j’occupais un poste dans une savonnerie qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses, à tel point que j’étais devenu un homme à tout faire pour ainsi dire passe-partout : conduire un élévateur, un tracteur, un camion ; c’était tout nouveau pour moi. Après une année de travail, malheureusement, j’ai vécu un accident et je suis retourné à Ambilobe ».

Zouzar Valibhay est actuellement , une grande personnalité qui, à part son amour  de l’art, est un grand responsable professionnel dans un hôtel à Antananarivo. C’est un homme ambitieux, sérieux, talentueux, et qui sait se prendre en main.

recueilli  par Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.