Vendredi joli

Cemes Betongolo accueille Samoela

Samoela sera sur la scène du Cemes Betongolo ce soir à partir de 21 h. Pour cette année 2020, le chanteur de « Soly » semble vouloir sortir de ces plusieurs années de silence à part quelques apparitions et de nouveaux titres, juste comme pour dire qu’il existe encore. De plus, il fête ses 25 ans de scène cette année. Voilà aussi pourquoi il démarre en trombe son année musicale. Il a, en outre, dans son calendrier un rendez-vous sur une scène reconnue française le 8 mai à la Cigale. Une scène qui a été sélective dans les années ’60, voire auparavant, mais qui est devenue accessible à tous les artistes en tout genre plus tard.

Jerry Marcoss réveille son « kawitry »

Cela fait un moment que Jerry Marcoss, le monsieur tube de la variété malgache, n’a pas chanté sur une scène de la capitale. Ce sera chose faite aujourd’hui à 20 h au “Bônara Be” aux 67 ha. Inutile de prévoir que la salle sera comble avec le roi du « kawitry ». Lui qui ne jure que par ce genre musical jusqu’à en faire un critère matrimonial en intégrant « Tsara ny vady mahay kawitry » dans une de ses chansons. Depuis toujours, Jerry Marcoss est connu pour ses rythmes et ses animations de scène. Il est sans doute l’un des rares artistes dans son domaine à être adoubé par Antananarivo. Ce ne sont pas les perles comme « Mahavita azy » ou « Désolé » qui lui feront mentir.

“Jeneraly” au Piment Café

Le groupe “Jeneraly” est sans doute l’une des formations d’antan à avoir réussi à maintenir la « baraque » toujours debout. La bande se produira ce soir au Piment café Behoririka à partir de 21 h. En fait, le groupe va chanter dans un endroit où il en a déjà l’habitude. Les « Ramadalenina », « Paso Beauté », « Isika roa » et toutes les chansons qui ont fait la renommée de “Jeneraly” seront au menu. Ceux qui veulent revivre ce petit côté nostalgique inhérent à cette formation pourront être servis et profiter d’un cadre convivial à souhait. A l’envi, le groupe “Jeneraly” pourrait bien prolonger la soirée pour le grand bonheur de ses inconditionnels.

Lico Kininike joue le mystère

Il faut faire preuve de créativité actuellement dans le milieu musical pour sortir du lot. Comme le fait Lico Kininike en vue de son concert au Glacier Analakely, ce soir à 21h. « Zandrin’i président », voilà ce qu’annonce l’affiche. A se demander l’identité de ce président, s’il s’agit de celui d’un club de football ou celui d’une classe ou d’une institution. Dans les contrées reculées, à majorité peuplées de ruraux, cela ravirait, inspirerait le respect ou générerait la crainte. Il faudra donc être présent à ce cabaret centenaire pour avoir une idée précise de ce slogan marketing.

Cinq cadors au “Lounge Soaina Feeling”

Les soirées dans les périphéries reviennent dans le noctambulisme tananarivien ces dernières années. Ce soir, ce sera au “Lounge Soaina Feeling” avec cinq musiciens et interprètes, à savoir Mbola Talenta, Fara Gloum, Moina, Vanintsoa et Mbosa à partir de 21 h. Vu l’ensemble, ce sera sous le signe de la musique acoustique que se déroulera cette rencontre avec les mélomanes. Rien de mieux que de sortir un peu du centre-ville, dans un endroit à découvrir et où siroter quelques verres sous une musique enveloppante et bien calibrée. Evasion et bonne table, le programme est bien fourni au “Lounge Soaina Feeling”.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.