Bonara-be : Jerry Marcoss fait danser son public

Jerry Marcoss en communion avec ses fans.

Samedi dernier, 67 HA  a accueilli une grosse pointure de la musique tropicale.  Dès 20 heures, des jeunes de 25 à 40 ans ont défilé devant Bonara-Be en attendant la prestation du roi du Kawitry.  À 21 heures 30, habillé comme un gentleman, Jerry Marcoss  fait son entrée sur la petite estrade de la tanière de Sayah. Un tonnerre d’applaudissements et des  cris de joie  l’accueillent.

Le concert a permis à l’assistance de  redécouvrir  le monde musical de Jerry Marcoss. L’ambiance a été chaude au Bonara-Be. D’ailleurs, c’est l’avant-goût de la célébration de ses 20 années de scène. « Amboara sauce »,  « Lehilahy Original », « Toujours ça va »,  tous étaient dans le répertoire du roi du « kawitry ». Une occasion pour lui de chanter en live son nouveau morceau, un slow qui  ne quitte pas les lèvres de ses fans, «  Chance Nakà ». Ce titre est la preuve que l’artiste s’adapte facilement aux différents genres musicaux

L’assistance n’arrêtait pas de taper les mains jusqu’au petit matin.

Le concert  était un show  surprenant pendant lequel Jerry Marcoss  et son public se sont resserrés les liens.  Le chanteur  a débuté sa carrière au début des années 2000. Il  a fallu une escalade pour arriver à sa situation actuelle.  Désormais, le roi du Kawitry  est populaire.  Tout le monde veut travailler avec lui. Animateur d’évènements, chanteur d’hymnes des partis politiques, on entend très souvent la voix de Marcoss  que ce soit à la radio ou à la télévision.  Cette année, il fête les 20 ans de sa carrière.  Il envisage d’organiser un grand évènement pour marquer ces 20 printemps de bonheur. Pendant tout ce temps, il ne fait que gagner du poids et de la notoriété.  L’animateur de radio d’Antalaha est devenu un grand  chanteur-compositeur-producteur et patron de JM Production. Ce label qui a produit bon nombre d’artistes comme  Farah John’s,  Stanros, Simonda Valera ou encore Nancy.

 Iss Heridiny 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Suggestions : On applaudira très fort, comme pour les Bareas triomphants revenant d’Égypte, le jour où le patron de JMProduction, reviendra de l’étranger,par exemple d’Afrique, à l’instar d’un Black M venant à MADA, et ses Zéniths en France,
    ou encore Dadju, pourtant juste un des membres chez Maître Gimms- venant à MADA, ou encore Soprano, un enfant des Comores, un maître de rien mais à son actif 2 Stade-de-France Paris.
    C’est une question de répertoires, de plus de travail et de vraies ambitions beaucoup plus intéressantes.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.