Guide du Week-end

Lico Kininike poursuit son tour de la capitale

L’héritier de Rasoa Kininike, Lico Kininike, sera sur la scène du San Marina aux 67 ha ce soir à partir de 21h. Décidément, ce jeune chanteur se plaît bien à Antananarivo car depuis le début de l’année, il a au moins effectué quatre concerts dans la capitale. Sa musique commence aussi à convaincre puisqu’il arrive petit à petit à sortir de l’ombre de sa mère. Les titres comme « Izaho tsy hiala aminao », « Aleo  iha mandeha » et compagnie seront sûrement au menu.

Le Galet Manakambahiny aux couleurs urbaines

La musique urbaine investira la scène du Le Galet à Manakambahiny aujourd’hui à 14 h avec Rootsikalo et Black Majesty. Le premier n’est plus à présenter, connu dans le milieu du reggae/ragga/dancehall depuis quelques années. Il a sorti des petites perles telles « Tsio-drivotra » ou encore « Tsy sitrapony ». Il a aussi été présent dans quelques festivals de musique urbaine de Madagascar. Le second reste à découvrir. Vu son appellation, son style gravite sûrement autour du même univers que Rootsikalo.

Petit regard « rétro’ » au Trass Tsiadana

Un peu de nostalgie n’a jamais fait de mal, même si cela nécessite l’ouverture du tiroir du musée. Les Mike Brant, Julio Iglesias, Céline Dion et autres tubes des années ‘60 à ‘90 reviendront le temps d’un après–midi au Trass Tsiadana à partir de 16 h. Au micro, le public retrouvera des super-interprètes comme Ony Rakotomalala et Manoa. Ce duo sera accompagné par Mika et Luc. Dans le genre moment privilégié pour quinquagénaire et plus, il n’y aura pas mieux dans la capitale.

Vaiavy Chila et Elidiot sur la même scène

Deux grosses pointures de la musique tropicale seront en tête d’affiche au Bônara Be aux 67 ha cette nuit à partir de 21 h. Vaiavy Chila et Elidiot feront vibrer les noctambules de ce lieu de plus en plus réputé. Ils seront épaulés par un troisième chanteur à découvrir,  du nom de scène Pa’hery. Sans conteste, cette soirée sera enflammée avec la diva du salegy qui possède l’expérience requise pour allumer la piste et la scène. Quant à Elidiot, il a occupé le haut du classement des chants depuis ses titres comme « Lasan’ny vazaha » et bien d’autres.

Focus sur la femme malgache

Le café-histoire du Musée de la photographie à Anjohy se propose de s’entretenir sur le thème « La femme malgache, entre changement et tradition » à partir de 10 h. La panéliste à cette occasion sera Eléonore Johasy, vice-présidente du conseil national des femmes de Madagascar. « Loin des oppressions, loin des stéréotypes négatifs, la femme malgache est définie par la tradition comme un être divin et sacré », annonce la présentation de cette rencontre.

ZoToniaina/IssHeridiny/Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.