Patrimoine : Un colisée(coliseum) en construction en plein Anatirova

La construction de cet édifice polémique bat son plein actuellement à Anatirova

Une grande première dans l’histoire du patrimoine national malagasy, un colisée(coliseum) est en train de sortir de terre dans l’enceinte royale du Rova. Une construction très loin de faire l’unanimité, toutefois, se fera envers et contre tout. 

Un coliseum dans l’enceinte royale Rova, ou Anatirova pour les habitués, dans le style amphithéâtre romain digne des affrontements sanguinolents des gladiateurs et des bûchers des chrétiens de l’époque. Voilà le nouveau cadeau du pouvoir pour les malagasy et le patrimoine national. Placé non loin de l’église, bâtie par Rasoherina, de la partie sud de l’espace royal. L’édifice en construction a suscité depuis quelques jours une vague d’indignation pour beaucoup et une certaine fierté pour d’autres. « Ce genre d’initiative incite à des interrogations délicates, légitimes mais subversives. Avant tout, c’est un acte historiquement politique », souligne un anthropologue voulant taire son nom.

Il serait intéressant de connaître les prochaines réactions des défenseurs de l’intégrité d’un patrimoine national, plusieurs associations et organismes de ce genre existent à Madagascar. Il faut savoir que l’enceinte Royale n’est pas encore intégrée dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité à l’Unesco. Par ailleurs, une demande d’inscription de la Haute–Ville à cette classification, dans lequel se trouve le Rova de Manjakamiadana, serait en gestation. Cette non–inscription de ce site royal à la liste, aurait probablement facilité la décision des dirigeants pour toucher à cette enceinte sacrée. Quoi qu’on en dise, les initiateurs ont demandé l’avis des spécialistes universitaires et traditionnels avant de procéder à toute construction.

« Est-ce que cela n’aurait pas été plus judicieux de demander l’avis des malagasy ? Il faut savoir que le Rova fait partie de l’identité tananarivienne, participant de sa mémoire collective. C’est comme si les chinois mettaient la plus belle montagne russe dans les enceintes de la Cité Interdite. Possible, un jour peut–être mais avant, les autorités demanderaient sûrement l’avis du peuple, mais pas seulement celle d’une frange de connaisseurs », s’interroge cet anthropologue, spécialisé dans les questions culturelles.

Du beau. Dans un communiqué repris ici sans aucune correction, comportant plusieurs erreurs de collégien, la direction de la communication et des relations publiques de la Présidence a mentionné en février : « Un Colisée sera construit dans l’enceinte du Palais, afin de faire revivre aux visiteurs les scènes de l’histoire. Pour le Chef d’Etat, la réhabilitation de ce patrimoine national contribuera à la fois, à renforcer la souveraineté nationale, à raviver la fierté et le patriotisme nationale, tout en permettant aux jeunes générations de connaître et apprendre l’histoire de la Nation malagasy ». Un geste quelque peu dérisoire, puisqu’à travers les réseaux sociaux, ironies et calomnies se sont déjà déversées sur ce nouveau projet.

D’un autre côté, cette nouvelle structure pourrait rétablir l’intérêt des tananariviens pour ce site. Si l’on se base sur le fait que le tourisme international ne reviendrait à la normale que dans quelques années. Le coliseum redynamiserait les visites des locaux, qui, en décembre avec quelques guirlandes bien placées sur la colline d’Antaninarenina, s’y sont rués par milliers. Ainsi, le coliseum pourrait faire le même effet.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ka ny Rova no efa hoe vitaina alohan’ny 26 Jiona 2020 koa ARENE ndray no nandanam-bola, dia gaga aho hoy ny ganagana, Arena di VERONA Italie ndray io nalaina tahaka be fahatany io , Anjonjombe dia efa ampy hanaovana ireny zavatra no lazainareo sy nanamarinanareo mpitondra sy mpanohana ireny e tena tsy izy io fa fakana tombony amin’ny vola tokony ho laniana. Tsy naleo ve namonjy ny vahoaka aloha.

  2. Stade Maki, Stade Baréa, Colliséum, Cinéma, KFC, … Pourquoi ne pas faire construire des Ecoles pour instruire les jeunes Malagasy…? Bah non, Du Pain et des Jeux…

  3. Misy tompoko ny lalàna efa narafitry ny malagasy mahakasika ny fikojàna sy fanajariana ny toerana voalaza fa vakoka, milaza fa raha toerana efa nitahiry ny toetrany anjato taona nifanesy, dia tsy tokony hovaina intsony ny momba azy. Ny mamerina ny toerana sy mitahiry azy hanana ny endriny tany alona no hetsika azo atao, fa tsy manampy zavatra tsy voakasa sy tsy tapaky ny tompony sy/na ny taranany.
    Fanjakana Malagasy no tononina, fa raha ny rafitra nametraka io toerana io amin’ny satany ho ROVA, dia tsy ny Repoblika velively no loharanon’izany.
    Raha ny zavatra tian-katao dia mendrika, saingy tsy tokony ho toerana manana sata manokana NA HOAN’NY MALAGASY FOTSINY IHANY AZA.
    Tsy zavatra tsy voahevitra tsy akory no nananganana ny toerana isan-karazana noheverina azo hivoizana ny kolotsaina (Antsahamanitra, Analamahitsy, sns), ary IRARIANA ny hanatsaràna azy ireny.
    Ny Repoblika dia nisasatra, noho ny fanajàna ny sata sy hasin’ny ROVA, na aiza na aiza misy izany eran’i Madagasikara, hatrany amin’ny faritra rehetra any, satria misy ny fanajàna ny fitompoan’ny sarambabem-bahoaka ny tanin’ny razany tsirairay avy arak’izay tandrify azy.
    Ny resaka « tsy fitodihana tamin’ny UNESCO hanasokajiana ny ROVA ho vakoka izaisam-pirenena dia tsy ampy hilazàna fa afaka anànan’ny fanjakana ankehitriny alàlana hanova ny toetran’ny ROVA izay tokony haROVAny fa tsy ho « dénaturé » toy izao (miala tsiny amin’ny teny vahiny nampiasaina, manahy aho fa tsy feno tanteraka ny fampiasàko ny teny hoe « miova toetra »).
    Tokony HIADIDY anatin’ny fanajàna ny vahoaka (satria vahoaka tokony hohenoina ihany koa ny tompony sy/na taranak’izay nanana sata hanjaka fahizay) ny voalaza fa tomponandraiki-panjakana, fa TSY HANDIDY toa io atao io.

  4. · Edit

    Cette initiative a provoqué des réactions pour la plupart négatives et virulentes. C’est le manque de communication préalable qui est à déplorer selon certains avis plus nuancés. Le consentement préalable et éclairé est le principe mondialement appliqué lorsqu’une décision touche un patrimoine national (harempirenena). En Suisse, le modèle de démocratie par excellence, cette approche se traduit par des référandums. Dans d’autres, cela passe par la collecte de signatures citoyennes et/ou un passage à l’Assemblée Nationale. Madagasikara. Les réactions vis-à-vis du projet Tanamasoandro illustrent le risque quand ce principe n’est pas respecté. Il est temps que nos pratiques démocratiques évoluent.

  5. Asa izay hiantsoana ny vahoakan’ Antananarivo @ izao fanaovana tsinotsinona ny lapan’ anaty ROVA izao . Sao dia ahita loza re hianareo Tompoko .Matahotra dia matahotra aho .

  6. Fomba fampiadiana an-trano antsika samy gasy ny fisian’io colesium io.aleo ny tantara no hitsara

  7. Comment est-elle la route pour y aller ? Combien de nid de poules faudra t-il éviter ? Et comment s’y garer ? Et ça si on y va en voiture, s’entend ?

  8. · Edit

    Nikitikitika an’io Rova manana ny hasiny io no anisan’ny nampiongana an-dRavalomanana…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.