Concours de petits projets culturels : « Resiste » de Green’N Kool remporte le palme

L’association GreenNkool de Nosy Be

La culture au service de l’environnement. Lancé il y a plusieurs mois, le concours des petits projets culturels  a son gagnant. Le projet « Résiste » est porté par le collectif d’artistes de l’association Centre Culturel Gren’N’Kool de Nosy Be.

Après plusieurs mois d’attente, le verdict est tombé. Le projet « Résiste » de l’association Centre Culturel Gren’N’Kool de Nosy Be remporte le premier prix du concours de petits projets culturels lancé par le Cgm/ Gz sur l’écologie et l’environnement. Le projet combine différents talents de l’association Green’ N Kool à Nosy Be, et comporte une exposition des photos, sculptures et tableaux, un slam engagé et un mini concert sur le thème environnemental, ainsi qu’une journée d’atelier de recyclage pour le grand public. « Résiste » promeut la mobilisation de la jeunesse sur la thématique du développement durable par l’intermédiaire de l’art. Ce projet rallie ainsi de nombreuses possibilités d’impliquer l’art à la protection de l’environnement et au développement durable. Mais aussi, il met en lumière une association en dehors d’Antananarivo qui s’engage à investir dans le développement durable.

Situé à Hell Ville à Nosy- Be, le Green’N Kool est un espace culturel, écolo, citoyen, dédié à la jeunesse et au développement durable. Créé par des jeunes et pour les jeunes, le Centre Culturel Green’N Kool est un projet de l’entreprise sociale « Green’N Kook » spécialisée dans la fabrication de meubles à partir de produits recyclés, et basée à Tana. Selon Marie-Christina Kolo la fondatrice,  « l’idée est focalisée sur une philosophie de partage et d’échange. Raison pour laquelle, l’équipe est constituée de jeunes dans différents domaines, pour ne citer que des artistes, des éco designer, des écologistes, etc. Le concept se résume à ce que nous apprenons aux jeunes à recycler pour eux, et transformer leurs déchets pour leurs besoins quotidiens que l’on traduit en anglais par « do it yourself ». La formation sera en permanence, d’une manière à leur offrir des formations gratuites avec leur propre créativité. L’objectif est donc de leur éduquer afin qu’ils puissent eux-mêmes, subvenir à leur besoin à l’avenir. Une manière pour les inviter à devenir actifs et non passifs dans les actions pour le développement socio-économique. En somme, nous voulons leur inculquer de nouvelles façons de penser, de voir les choses et d’agir sur l’environnement. On peut donc être à la fois « cool et écolo. » Aussi, « Green’NKool » veut affirmer et informer que l’environnement n’est pas seulement le fait de protéger la nature, mais aussi, de créer des emplois pour un avenir harmonieux et durable. »

A noter que cette troisième édition a porté sur le thème de l’environnement et de l’écologie, et qui a encore une fois été couronnée de succès grâce aux nombreux projets qui ont été présentés. Vu la situation actuelle, la réalisation du projet gagnant sera donc reportée à une date ultérieure. Mais en attendant, les porteurs de projet sont encouragés à continuer et mettre en œuvre d’autres petits projets pour d’autres concours à venir.

Recueillis par Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.