Personnage historique : Martial Merlin, l’« africanisant »

Personnage presque méconnu dans l’histoire de la Grande-île, alors qu’il était gouverneur général pendant un bref moment, Martial Merlin est un ancien administrateur colonial, gouverneur général de l’Afrique-Occidentale française (AOF) à plusieurs reprises, de Madagascar, de l’Afrique-Équatoriale française (AEF) et de l’Indochine française. Portrait d’un monsieur ayant beaucoup voyagé sur le continent noir.

Martial Merlin est né à Paris le 20 janvier 1860. Après cinq années de service militaire, de 1880 à 1885, il entre dans l’administration coloniale le 18 août 1887. Nommé au Bureau des affaires politiques, il est promu directeur par le gouverneur du Sénégal, Henri Félix de Lamothe. De 1901 à 1903 il est gouverneur en Guadeloupe. À plusieurs reprises gouverneur général par intérim en AOF, il joue un rôle déterminant dans l’arrestation et le deuxième exil, cette fois en Mauritanie, d’Ahmadou Bamba en 1903.

Également impliqué dans la valorisation de la colonie, il crée à Dakar en 1903 un jardin et une pépinière, connus sous le nom de Parc forestier et zoologique de Hann.

Succédant à Ernest Roume, Martial Merlin est nommé gouverneur général de l’AOF une première fois du 15 décembre 1907 au 9 mars 1908. À son départ, c’est William Merlaud-Ponty qui prend la relève. Lui-même devient gouverneur général de l’AEF du 28 juin 1908 au 15 mai 1917 . Du 24 juillet 1917 au 1er août 1918 il est gouverneur général à Madagascar. Lorsque Joost Van Vollenhoven quitte le poste à l’AOF le 22 janvier 1918, l’intérim est assuré par Gabriel Louis Angoulvant et Charles Désiré Auguste Brunet, puis c’est Martial Merlin qui reprend ses fonctions à la tête de l’AOF du 16 septembre 1919 au 18 mars 1923. Jules Carde lui succède cette fois. D’août 1923 à avril 1925, il est gouverneur de l’Indochine française. Il meurt à Paris le 8 mai 1935.

Recueillis par Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.