Décès : Anna Razafimbahiny n’est plus

en 2015, Anna Razafimbahiny est promue Officier des Arts, des Lettres et de la Culture pour sa contribution au développement de la musique à Madagascar. Photo (c) Lanto Rasoa

Une terrible nouvelle endeuille le monde du jazz à Madagascar et dans le monde. Vendredi, la chanteuse de jazz Anna Razafimbahiny s’en est allée.

Née en 1957 à Paris, Anna Maria Norosoa Razafimbahiny, de son nom de baptême, est issue d’une famille de musiciens sur 5 générations. Fille de diplomate et de musicien, elle est également la nièce de RR Majunga, Raymond Alphonse Razafimbahiny, à qui l’on doit de nombreuses chansons populaires dans le style “bà gasy” et “kalon’ny fahiny”. « Pour Anna Razafimbahiny, c’est sur la musique jazz qu’elle jette essentiellement son dévolu pour en faire un véritable sacerdoce. Fan de Billy Holliday ou encore de Carmen Mac Rae, que sa voix bluesy et grave n’est pas sans évoquer elle était animée par une vrai passion pour le jazz, dont elle était une farouche défenderesse, tout en restant une passionnée des autres musiques telles que celle de Jimi Hendrix ou encore de Stevie wonder » raconte Désiré Razafindrazaka, président du festival Madajazzcar.

A ses 25 ans, elle part pour New York et y entame une carrière musicale et découvre le gotha du jazz new yorkais dont le pianiste Kenny Baron avec lequel elle se liera d’amitié. Après les Etats-Unis, elle sillonne plusieurs pays, Angleterre, Belgique, France, Canada, Antigua (Caraïbes). En Europe, elle fait partie du big-band « Original Eushtown Rumours » et tourne en Belgique, en Allemagne puis en Hollande. Elle se produit également en France notamment avec le quartet du pianiste Bibi Louison.

De retour au bercail, Anna Razafimbahiny promeut le jazz à son niveau. Initiant ainsi le fameux « Jazz Train » qui sillonnait les campagnes de l’Imerina avec différents jazz bands dans les wagons. Nombreux sont les musiciens malgaches qui ont joués avec elle tels que Samy Andriamanoro, Hajazz, Haja et Andry Ravaloson, Solo Andrianasolo, les groupes «Tana Jazz Band », “Why not ?”, Seta Ramaroson, Solofo Bota, Andry Michael Randriantseva, Josia Rakotondravohitra, Ndriana Kely, Hasina Rakotoarimalala, Sanda Ranaivosoa, Richard Razafindrakoto, Radanz, Elysée et bien d’autres. La crémation a eu lieu au “Fasan’ny Karana”samedi.

Recueillis par Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.