Téléchargement en ligne : Les œuvres des artistes menacées

Il est vrai que la trêve des soirées musicales et la fermeture des salles de cinéma dans plusieurs régions de Madagascar, depuis le mois de mars, a un  impact direct chez les artistes.

Le monde de la musique et du cinéma malagasy ne gagnent presque rien en ce temps difficile, mais cette piètre situation qui prévaut actuellement n’empêche pas de s’intéresser à la question de la mise en ligne et du téléchargement des tubes et films sur les plateformes en ligne (Facebook, YouTube, Soundcloud, Deezer, Spotify etc…)

Cela permet une hausse considérable de la notoriété, accès gratuit à des œuvres musicales et cinématographiques. Le public assiste à une  évolution du marché de réalisation des clips/films et de matraquage des œuvres en ligne (Facebook, YouTube, Soundcloud, Deezer, Spotify etc…).  Selon l’écrivain, Ludovic Ratsiferana  « Les propriétés intellectuelles et droits d’auteurs bafouées, hausse du piratage, quasi-impossibilité de vente des disques et albums, seules les soirées musicales restent viables .  Toutefois, elle a un avantage, la collaboration étroite des professionnels de la musique et du cinéma avec les spécialistes de matraquage des musiques et films en ligne concernant la vente et le streaming, la proposition et l’adoption d’un texte sur la mise en ligne et le téléchargement des tubes et films sur les plateformes en ligne en concertation avec les professionnels de la musique et du cinéma méritent d’être envisagées ».

Zo Toniaina 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Parmi les produits de Madagascar, grâce au Médias, à Internet,les artistes et les réseaux sociaux, la musique malgache se porte bien, et se trouvent en tête des préférés de tous les mélomanes du Monde malgré le Covid…la musique de Madagascar est réputée de bonne qualité à travers le Monde Entier: au Brésil, en France, au Canada, en Allemagnet, en Chine, aux US , et partout.
    Ne mettez pas la Loi là où il ne fallait pas!!!!!
    Les téléchargements ne sont lque e fruit d’une longue promotion et de médiatisation.
    Aucune personne ne télécharge une chanson inconnue, vous êtes d’accord avec moi.

  2. Ces matraquages vont créer le buzz, le tube, et les fans pour toi l’artiste….et ces fans font faire de la publicité gratuite pour toi à travers leur partage sur réseaux sociaux….ces fans vont travailler pou toi gratos…imagine toi leur travail..c’est grandiose…et c’est ça l’effet du matraquage.
    Monsieur l’artiste …n’hésite pas à investir dans la promotion de ton disque…..c’est payant et c’est gagnant

  3. Le prix minimum pour un matraquage médiadique : 300.000fmg au minimum pour Radio 4 et Télé 3 les plus écoutés et regardés pour une diffusion de la chanson une fois par jour, ajouté à cela 5OO.000fmg pour Midi Madagsikara (le plus lu) pour un article, 15Mio par chanson pour une diffusion sur internet de bonne qualité (Voir Miritsoka ou autres).
    Bref, il faut envisager dans les 20 Mio de fmg pour une chanson pour avoir le goût et une bonne appréciation des mélomanes.
    Le besoin ne vient plus des auditeurs, il vient des artistes, ices derniers devaraient capter le Public.
    Bref, il faut une bonne promotion avant la diffusion d’une chanson.
    C’est la REGLE;

  4. L’erreur pour les artistes c’est de mettre à nu tous le disque CD ou DVD …pour pousser les gens à acheter il s’agit toujours de créer des tubes qui font pousser les autres oeuvres de l’album (sorte de tremplin)
    Mais à Mada le téléchargement payant n’existe pas …qu’est ce que vous voulez???….les internautes vont vers les publications en ligne même si c’est de mauvaise qualité

  5. Cet article est un peu la vision de l’ancien temps, vieux jeux…des années 2000…et nous sommes 20 ans après….il nous fauuuuuut les matraquages journal, radio télé internet sinon les CD et DVD ne vont jamais marcher…la clientèle raffole des tubes…les artistes devraient investir pour gagner après…le marketing et la publicité ça paie

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.