Taxi-Be : Big Mj et Basta lion retrouvent leurs inconditionnels

Le taxi-Be a rouvert ses portes et a accueilli le ponte de l’Hip Hop Maloya et le prince du raggamuffin dans ses murs, vendredi et samedi dernier. La fête a commencé à 18 heures et s’est terminée à 22 heures. Ce n’était pas un bal masqué. Les fans de Big Manafo Joby et celui de « Real Don Dada » ont bien suivi les consignes. Masques et make-up des jeunes femmes décoraient la piste du cabaret d’Antanimena.

Big Manafo Jôby est dans la place ! La foule était en liesse. Certains se sont même mis debout afin de pouvoir voir leur chanteur. Après plusieurs mois de confinement, Big MJ l’interprète de Lehilahy manambola, est au top de sa forme.

Du « Tsinjaka triatria », c’est la signature de Big Mj. le chanteur à multiples facettes est monté sur les planches du Taxi-Be Antanimena. Pour le plus grand bonheur des habitués des lieux, l’interprète de « Ataoko akory » a tenu sa promesse, une soirée endiablée digne de ce nom. Sans changer une formule qui gagne, cette image pleine d’artifices, Big Mj a su gagner un public toujours à l’affût. Avec une bonne dizaine d’années de carrière, il a su trouver sa place parmi la crème de la musique urbaine, en étant l’un des meilleurs chanteurs de variétés de Madagascar.

Rappeur, chanteur et danseur à la fois, il a réussi à se tenir aux côtés des grosses pointures tout en le devenant à son tour. Si ces dernières années, les réseaux sociaux se sont plus penchés sur sa vie privée, cela ne l’a pas empêché de sortir des tubes à l’instar du « Aminao fô ty niany » qui atteint les plus de 700 mille vues sur les plateformes comme Youtube. Par ailleurs, le fameux « Bertrand zegny tsy mandigny Big » a fait le buzz pendant plusieurs semaines. Il sait, comme aucun autre, naviguer sur plusieurs eaux, que ce soit dans la musique urbaine, musique « tropicale » ou la balade européenne… De l’afrobeat et une multitude de variétés en combinaison, il privilégie également les balades comme « doudounaka », « Tsy atakaloko vadiko », gagnant ainsi les cœurs des amoureux transis sans oublier des morceaux plus rythmés très à la demande durant les fêtes.

Il est l’artiste le plus admiré du festival Somaroho en 2015, Chevalier de l’ordre national de l’art en 2016, élu meilleur look de l’année par RDJ mozika en 2017. Son titre Na lingui yo est le morceau le plus diffusé de l’année 2018, élu meilleur artiste tropical de l’année 2019, depuis son titre Triatria, Big Mj rafle les trophées tout rn étant actuellement le grand ponte de la musique urbaine malgache et du Sud-Ouest de l’Océan Indien.

Le lion rugit. Cela faisait un moment que ses fans dans la capitale attendaient cette rencontre. En effet, Basta Lion occupe actuellement la place forte de la musique urbaine malgache dans les cours de récréation. Il possède l’un des meilleurs flows en matière de ragga actuellement. Samedi, c’est au tour de Real Don Dada (Basta Lion) de surchauffer la piste du cabaret le Ta            xi-Be. Dès 17 heures, jeunes filles et jeunes hommes sont venus assister au concert du raggaman. La température a augmenté samedi. Les adeptes de ragga faisaient le va-et-vient à Antanimena en attendant la prestation du petit prince du raggamuffin malgache.

A 18 heures 23 minutes, Basta Lion est monté sur scène. « C’est la vie », « olo Joby » et autres tubes ont été interprétés. C’est une foule en extase qui l’accueille avec un tonnerre d’applaudissements. Le jeune homme n’a pas changé, toujours dans « la rythmique ».

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.