Fist Global Challenge : La Robotique Made in Mada  est compétitive 

Travailler à la Nasa est un rêve de ces jeunes malgaches talentueux.

Depuis très longtemps, la robotique ne figure pas en général dans la liste des préoccupations de la Grande Ile. Elle ne remplit pas l’assiette. Bref, le robot est considéré  comme un « petit machin » pour les « chérubins »  riches. Pourtant, la conférence de presse offert  par Stem for Good Madagascar qui s’est tenue à l’amphithéâtre  NextA Andranomena, hier à 10 heures 15 a apporté une vision originale de l’importance des robots à Madagascar.

FGC a été initié par l’association FIRST initié par DEAN KAMEN et a pour objectif de susciter la passion pour les Sciences, la Technologie, l’ingénierie et les Mathématiques parmi les jeunes du monde entier. Cet événement regroupe chaque année des milliers de jeunes de 14 à 18 ans des quatre coins du monde autour des plus grands défis de l’humanité, l’objectif principal étant de fédérer les futurs leaders scientifiques et technologiques dans le même esprit de coopération afin d’atteindre les objectifs du développement durable pour tous.

En effet, lors de  la compétition internationale du  27 juin au 25 septembre, qui s’est effectué en ligne,  Madagascar figure dans les cinq meilleures équipes sur 190 pays. Bien que  onze défis  ne soient pas encore examinés par les jurys et  le résultat final sera proclamé  le 31 octobre, Cynthia Ambinintsoa et son équipe sont confiantes.  Ce résultat provisoire est la suite d’un travail intensif  sans relâche qu’a effectué la jeune équipe. « Il nous arrive de dormir très tard, à 3 heures du matin » a affirmé Tahiry Randrianjatovo, l’un des participants.

Le développement de la robotique pose un énorme défi pour les pays pauvres comme  Madagascar. « Nous travaillons particulièrement pour les moins de 18 ans pour compenser de manière pratique ce qu’ils ont appris à l’école. Pour Madagascar, nous enseignons le codage et la robotique éducative. Nous nous efforçons également de convaincre le gouvernement et les organisations d’adopter la formation STEM et de la soutenir en investissant dans de jeunes scientifiques qui commenceront bientôt à faire leur marque dans le monde », explique  Adrienne Irma Rabemanantsoa, mentor de l’équipe.  STEM for Good ne se contente pas de recruter les génies de la capitale malgache. Les membres de l’association savent pertinemment que Madagascar regorge de Talents.  Alors ils se lancent  officiellement dans les 22 Régions pour dénicher les jeunes scientifiques.

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.