Plateforme d’expression : Soutien aux artistes de toutes disciplines

La chanteuse Betia fait partie des centaines d’artistes financés par le projet #meinOrt.

Durant la période de confinement, une centaine d’artistes ont bénéficié d’une scène virtuelle accompagnée d’un soutien financier à travers le projet meinOrt. Jeunes talents ou artistes confirmés, ils se sont dévoilés à travers des vidéos produisant une farandole d’arts numériques. Parmi ces artistes, beaucoup se sont révélés et ont partagé des points de vue novateurs, les jeunes ont visiblement leur mot à dire. Positifs, ils le sont et ils n’hésitent pas à encourager, soutenir mais aussi mettre du baume au cœur au public en ces temps difficiles.

Le rappeur Mymen Kaid a présenté son projet Diavolana, qu’il a préparé durant le confinement. Composée de deux titres inédits suivis d’un Freestyle, cette vidéo a comme objectif d’encourager les amateurs ou non du Rap malgache à rester détendu en cette période de crise sanitaire. La chanteuse Betia, pour sa part, a interprété « Takariva amorom-patana ». Une composition musicale du genre pop malgache qui décrit le mode de vie des enfants de la Grande île. Avant la découverte de la nouvelle technologie, les enfants avaient diverses façons de s’amuser, et celles-ci font partie de la richesse culturelle. La longue période de confinement lui a permis de renouer avec ses anciennes habitudes qu’elle fait découvrir au public, à travers cette chanson. La chanteuse Rebeca, quant à elle, a interprété « Mitohy Hatrany », une chanson composée expressément pendant le confinement pour le projet #meinOrt. Ce titre a pour but d’encourager la population et de nous rappeler que malgré le contexte actuel, nous n’arrêtons pas de vivre et continuons de créer.

Nosy de raconter « J’ai écrit « Mon indépendance » en m’inspirant de la vie quotidienne de la plupart des gens. Beaucoup se donnent du mal pour satisfaire les besoins d’autrui, pour avoir un peu d’affection ou juste pour se sentir appartenir à un groupe, un peu d’amour au prix de « leur amour propre et de leur dignité ». Ils se taisent et se cachent derrière une apparence naïve et faible dont les autres profitent pour un moment et les rejetteront le jour où ils en auront marre ».

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.