Festival Sar’nao : La Covid-19 à travers le huitième art

Le Festival « Mois de la photo Sar’nao » est un rendez-vous des photographes et du public passionné de photographie. Une occasion d’échanger et de partager des expériences. Cet événement est un tremplin de promotion pour les photographes en herbe et de mise en valeur d’œuvres artistiques qui suscite le marché du huitième art.

Signification de Sar’nao : Sar’nao, littéralement « votre photo », est également une découverte pour les amoureux de la photographie.

Suite au succès des cinq premières éditions, le festival arrive désormais à maturité. C’est en 2014 que le Ministère de la culture a labellisé « le Mois de la Photo Sar’nao » comme étant le « Festival de la photographie » à Madagascar. Il marque toujours sa reprise par l’organisation d’ateliers de formations, d’expositions, de concours et de conférences-débats.

Pour cette année 2020, la thématique de l’événement Sar’nao est « Images Innées » de la pandémie de Covid-19.

La pandémie de Covid-19 est la crise sanitaire mondiale de notre époque et c’est le plus grand défi auquel la population mondiale est confrontée. La pandémie se déplace comme une vague ravageant tout système et toute personne vulnérable sur son passage. Les cas augmentent quotidiennement dans le monde.

A cet effet, Sar’nao a également un rôle considérable dans la mise en œuvre de cette reprise dans le but de créer un climat sain dans le secteur.

« Nous pensons aux solutions pour sauver le monde du divertissement en essayant de maintenir les activités permettant de faciliter le bien-être des populations suite à cette période d’isolation », a expliqué l’organisateur.

Dans le cadre du Festival “Mois de la photo 2020”, 11ème édition, Sar’nao planifie alors à créer une ambiance très forte à travers la photographie pour garantir les droits culturels de toutes et tous, tout en interpellant les gens à relater en image leur vie sous la menace du Coronavirus et leur émotion au port de masque durant les périodes de la crise.

Cette édition marquera aussi l’évènement de divertissement pour s’aérer l’esprit, et pour oublier cette époque étrange et anxiogène. En collaboration avec les fédérations, les clubs et les associations dans le domaine de la danse, de défi « Battles » de danse (salon/couple, Hip Hop, traditionnel, voire contemporaine…), le domaine de l’art plastique (peintres), le domaine de l’infographie et la musique (moderne et traditionnelle) et le domaine littéraire (écrivain et slam), en plein air seront aussi au menu du programme. Le projet veille également à inscrire les actions de création de revenus dans une perspective de revivifier l’emploi des artistes.

Recueillis par Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.