Expo-vente au Buffet du Jardin : Les décorations de Rosalbat Asminah RAVELOARISOA déconcertent les visiteurs

Rosalbat Asminah RAVELOARISOA, l’organisatrice de l’évènement.

La semaine dernière, elle a participé à l’évènement “Foire aux projets », organisé par le BDE de Vatel Madagascar. Samedi dernier, elle a organisé une vente privée de décorations d’intérieur au ‘Buffet du jardin’. « Je suis allée parler au responsable du restaurant Le ‘Buffet du Jardin’. Déjà pourquoi j’ai choisi ce restaurant ? C’est tout simplement parce que je vois que son emplacement est parfait pour accueillir plus de monde. Et comme c’est en plein centre-ville, les clientes ne vont pas avoir de problèmes pour trouver la place« , a-t- elle expliqué.

Le 14 novembre est un grand événement pour “Raphi’ArtMalagasy.mg”, un événement qui est censé apporter une visibilité pour l’entreprise, pour prouver aux passionnés d’art malagasy qu’on doit valoriser le travail des artisans Malagasy. ( Asan-tanana Malagasy).

“Je travaille avec différents artisans”, a-t-elle ajouté. “ Raphi’artMalagasy.mg” ne fabrique pas seulement des produits à base de raphia mais, d’autres articles faits avec des matières comme le sisal, l’osier , le penja , le vétiver et aussi des bambous étaient exposés. « Les Malagasy eux-mêmes ne connaissent pas vraiment les différentes matières premières que nous possédons, alors il est temps de les faire connaître, de leur montrer que notre pays en possède de très importantes« , a fait savoir l’organisatrice Rosalbat Asminah RAVELOARISOA.

En effet, bon nombre de personnes pensent que c’est facile de se lancer dans un projet surtout en vendant de l’artisanat Malagasy. Être artisan nécessite du temps, de la patience.  » J’ai rencontré des difficultés au début lors du lancement de mon projet« , a ajouté Rosalbat Asminah RAVELOARISOA. Par ailleurs, beaucoup sont des artisans à Madagascar mais rares sont ceux qui se spécialisent dans la décoration d’intérieur. Rosalbat Asminah fait partie de ces décoratrices douées.

Née d’une famille d’artisans, elle a facilement basculé dans le secteur. Après avoir eu son Baccalauréat série A2 avec mention assez-bien en 2014, elle a décidé de poursuivre ses études en Droit à Tana. «  J’ai toujours voulu devenir une conseillère juridique d’une grande entreprise« . En mars dernier, elle décroche son master. Son objectif principal est de monter sa propre entreprise, et elle avait hésité entre le produit pharmaceutique et l’artisanat Malagasy. Après une longue réflexion, durant le confinement, elle se lance dans la création de quelques articles sur la décoration d’intérieur à base d’artisanat Malagasy. Le but est de promouvoir les produits “Vita Malagasy” et pourquoi pas de faire partie des acteurs qui contribuent à la relance économique de Madagascar.

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.