RFC : Accent sur l’importance de la conservation du patrimoine audiovisuel

La 15è édition des RFC bat son plein

Le festival de cinéma panafricain Rencontres du film court Madagascar est à son épicentre. Aujourd’hui, la séance au Cinépax Ambodivona est consacrée à la conservation du patrimoine audiovisuel.  Carte blanche donc  à « Home movies ». A l’affiche, Fonds Cigarini, Mozambico ou 10 jours avec les guerrières du Mozambique libre, 1972. Mais aussi la Sélection Panajotti, un film de voyage à Madagascar, 1981. Cette séance consiste à mettre un accent sur l’importance de la conservation du patrimoine audiovisuel. Durant la séance, document d’archives, reportages, documentaires et films de familles des années 70 et 80 plongeront le public dans le passé.

Initiateur, l’association italienne Home movies a créé ses archives en 2002, dans le but de préserver un patrimoine audiovisuel généralement inaccessible, dispersé ou oublié. Cela comprend une large gamme de matériaux, basés sur des contextes non officiels tels que le cinéma amateur et les films à la maison. Au fil du temps, Home movies s’est étendue et a commencé à récupérer les archives audiovisuelles des institutions, des associations et des entreprises. Elle a maintenant collecté plus de 30 000 bobines, soigneusement stockées et restaurées par un laboratoire interne hautement qualifié si nécessaire. En 2011, ses actions ont conduit Home movies à être reconnue par le gouvernement italien comme une  archive d’importance historique particulière.

 

Recueillis par Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.