Littérature : Ouverture du concours d’écriture du prix Indianocéanie

Tout comme pour la seconde édition, il a renouvelé son partenariat pour ce troisième numéro. (Photo d’archives)

L’appel à écriture du prix Indianocéanie est ouvert du 15 décembre 2020 au 30 juin 2021. Il s’agit d’une édition 100% numérique de dépôt des manuscrits en ligne. Pour cette année, il n’y aura pas d’envois postaux ni de remise en main propre. L’appel est ouvert aux résidents des îles de l’océan Indien, les Comores, La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles, âgés de plus de 18 ans au moment du dépôt de leurs manuscrits. Les membres du jury, nommés par les États membres de la COI, sont chargés de désigner le lauréat du Prix Indianocéanie. Le texte primé sera édité à environ 500 exemplaires. Les exemplaires seront distribués en librairie et à destination des institutions nationales, régionales et internationales qui participent, directement ou indirectement, aux actions de coopération conduites par la COI. Le lauréat recevra une récompense de 1 000 euros.

Il s’agit d’un appel à écrire des textes en français, sans genre imposé, portant sur des questionnements contemporains propres à la région Indianocéanie. Le prix récompense une œuvre littéraire originale et jamais éditée, inspirée de cet espace géographique, culturel, linguistique commun, en tant que socle de référence partagé, lieu de réinvention du monde. Le lancement de l’appel à écritures et la cérémonie de remise des prix sont deux temps forts de cette manifestation littéraire. Ceci est une occasion de promouvoir l’Indianocéanie, de contribuer à la diffusion de sa littérature, de renforcer le réseau d’acteurs en la matière et de faire connaître le lauréat.

Créée en 1982, la Commission de l’océan Indien est une organisation intergouvernementale qui regroupe cinq États membres à savoir l’Union des Comores, la France au titre de La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles. Seule organisation régionale d’Afrique composée exclusivement d’îles, elle défend les spécificités de ses États membres sur les scènes continentale et internationale. Bénéficiant du soutien actif d’une dizaine de partenaires internationaux, la COI donne corps à la solidarité régionale à travers des projets de coopération couvrant un large éventail de secteurs dont la culture, la protection du patrimoine et le renforcement des industries culturelles et créatives. Cette expérience accumulée au fil des projets fait aujourd’hui de la COI un acteur incontournable disposant d’une expertise reconnue dans de nombreux domaines du développement durable. Sollicitée sur plusieurs fronts, la COI anime depuis plus de trente ans l’action collective d’une région, l’Indianocéanie, vulnérable par nature et ambitieuse par choix.

La COI a reçu le soutien de l’OIF et de son Bureau régional pour l’océan Indien dans l’organisation de la troisième édition du prix Indianocéanie. Ce partenariat est une mise en œuvre de l’accord-cadre de coopération signé le 9 juin 2016 entre la COI et l’OIF. L’accord-cadre définit le domaine « linguistique, culturel et éducatif » comme l’un des domaines de coopération privilégiés, l’objectif étant de « pouvoir lancer des opérations conjointes de promotion des littératures francophones de l’océan Indien, dans le cadre de manifestations culturelles internationales ou en s’appuyant sur les réseaux de centres de lecture et d’animation culturelle ».

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. bonjour, du coup
    c’est sur quel site pour s’inscrire? merci de répondre….!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.