Exposition : Miharih’Art, un patchwork d’art et de culture

Maminiaina Rasoamanana posant près de son œuvre « organiques psychédéliques ».

La maison d’art Antaninandro met en avant un artiste tous les mois. Pour ce mois de février, Maminiaina Rasoamanana, artiste peintre, sculpteur et photographe, a présenté sa toute première exposition en solo intitulée Miharih’Art. Parmi ses toiles, se trouve « organiques psychédéliques ». Peinture à l’huile sur support en bois, teinté en bombe spray et colle chaude.  Le tableau présente l’ouverture d’esprit, l’évolution humaine par la technologie, le savoir-faire et la civilisation mais qui ne peut se détacher de l’origine organique. « Irréversible », une toile à l’huile sur châssis entoilés en soga,  de son côté,  est le mot qui peut définir le désastre que la culture sur brûlis inflige à l’environnement et à la nature à Madagascar. Les quatre éléments sont représentés sur ce tableau mais ne sont pas forcément synonyme d’harmonie. D’une autre part, « le grand voyage », peinture à l’huile sur toile de jute sur laquelle des pièces d’argents sont collées,  raconte l’histoire d’une vie consacrée au travail  et à l’acquisition  de bien matériel, mais inversement à perdre la joie et le plaisir de vraiment vivre. 

 Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire