Littérature : Le « Prix Indianocéanie » ouvert aux candidat(e)s

Jean-Pierre Haga Andriamampandry, le premier lauréat du « Prix Indianocéanie ».

L’appel à écritures au « Prix Indianocéanie » est ouvert du 15 décembre de l’année dernière au 30 juin prochain. L’appel à écritures est ouvert aux résidents des îles de l’Indianocéanie : l’Union des Comores, La Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles, âgés de plus de 18 ans au moment du dépôt de leur manuscrit. À l’issue des délibérations, le texte primé sera édité à environ 500 exemplaires qui seront distribués en librairie et à destination des institutions nationales, régionales et internationales qui prennent part, directement ou indirectement, aux actions de coopération conduites par la COI. Par ailleurs, le lauréat recevra une récompense de 1.000 euros. « Le prix Indianocéanie, c’est d’abord une belle aventure humaine ! Elle commence dans l’esprit de celle ou celui qui a l’envie de dire, de raconter, de susciter des émotions. Elle prend forme dans les mots qui noircissent les pages et dans le courage, parce qu’il en faut, de soumettre son écrit à l’examen critique d’un jury. Cette aventure-là, la COI est fière de la porter avec l’Organisation internationale de la Francophonie et le Conseil départemental de La Réunion depuis 2018 », selon Vêlayoudom Marimoutou, Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien. La première édition a été remportée par Jean-Pierre Haga Andriamampandry pour son roman « Le Jumeau ». Tandis que Davina Ittoo, pour le roman « Misère » a gagné la première place en 2019.

Recueillis par Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire