Musique : Belongo au Bistrot du Pradeau

Jean Piso et Hermann Belongosoanarivo sur la même scène.

Du soleil de Madagascar dans le Béarn! Belongo, le jeune prodige du “marovany” donne rendez-vous aux mélomanes, au Bistrot du Pradeau en France

Si à Madagascar, la scène n’est pas encore ouverte, les artistes malgaches tracent leur chemin ailleurs. Pour Belongo, le rendez-vous est tenu ce vendredi au Bistrot du Pradeau. Belongo est un jeune prodige du “marovany” et de l’accordéon, dont il est aujourd’hui l’un des grands représentants. Entre les rythmes traditionnels vezo basés sur le « tsapiky », un conjugué avec les mélodies du Sud, Belongo célèbre  la richesse musicale, culturelle et artistique dans ses chansons.

Originaire de Tuléar, il devient le leader, en 2019, de la tournée nationale Atsi-MöZika, mettant en scène la nouvelle scène musicale du Sud de Madagascar. En 2020, il est lauréat de Visa pour la création de l’Institut Français, et est en résidence de 2 mois au lieu de création des arts improvisés en Normandie. Sa musique porte les couleurs du terroir.

S’il forme son groupe avec des jeunes artistes, Herman Robert Belongosoanarivo fait également ses armes auprès des meilleurs. Ayant commencé en tant que danseur au sein du groupe Masy, c’est dans le milieu qu’il avait découvert le « marovany ». « A l’époque je ne savais pas y jouer » ….  pourtant la passion l’a emporté. Ce n’est qu’en 2007 que j’ai pu me procurer mon premier “marovany”, et commença l’aventure. Comme le “marovany” est dur à maitriser, j’ai dû prendre les bases avec une “kabosy” d’abord, en même temps, et ce n’est qu’au fur et à mesure que j’ai évolué  pour constituer un groupe appelé Belongo », raconte-t-il. Il a également fait de l’accordéon son instrument de prédilection et a pu accompagner des grands noms tels que Jean Piso. Ceci étant, Belongo est le groupe à suivre du moment.

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire