Single : Le soleil d’« Andao fa lera » par Black Sandrios

La chanson « Andao fa lera », une belle pépite de Black Sandrios.

Black Sandrios est le fils de Black Nadia, la chanteuse de « Tsy anjarako ». Il vient de sortir un single/clip sur les réseaux sociaux : « Andao fa lera », une chanson ensoleillée. Surtout avec une vidéo à l’aplomb de couleurs et de vie, recherchée par les temps qui courent. En visionnant la vidéo, en écoutant la chanson, on oublie un instant tout ce cataclysme sanitaire et le marasme qu’il engendre.

Dans un village au cœur d’une verdure rafraîchissante, un groupe composé d’une trentaine d’enfants s’amusent, dansent et chantent au son d’« Andao fa lera ». La troupe de Black Sandrios joue avec des instruments faits de bouts de bois, de touffes de broussailles, des bassines en guise de batterie… Voilà comment se plante le décor de ce single qui pourrait devenir le futur tube de l’été ou tout au moins, la chanson phare dans les taxis-brousse du sud de Madagascar.

Parce que la chanson sonne « tsapiky », dans la pure tradition « vezo », le timbre embourbé des riffs, des synthés suiveurs, un rythmique survolté, les ingrédients sont bien réunis. Dans le texte, l’artiste se veut rassembleur. « Que ce soit du nord, du sud, de l’est ou de l’ouest », il invite tout le monde. Un discours déjà répété maintes et maintes fois avant lui. Pour ceux ou celles qui aiment bouger, « Andao fa lera » leur ira au mieux.

En 2020, ce jeune chanteur s’est fait connaître pour la première fois. Poussé par sa mère, il réussit à imposer des titres comme « Anakidou », mais aussi « Papakely » où il semble vouloir régler ses comptes avec les pères indignes.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire