Midem Africa : Le rendez-vous des leaders de l’industrie musicale

Nomcebo : Nomcebo, la chanteuse du tube « Jerusalema » lors de son passage à Madagascar.

Le marché africain de la musique prend un tournant décisif. Midem Africa signe son tout premier événement digital panafricain consacré aux secteurs de l’industrie musicale dans le continent noir.

 Depuis lundi, le Midem Africa se déroule sur la plateforme Midem digital jusqu’à demain. Une affiche alléchante met sur la même scène les grosses pointures du showbiz africain. Nomcebo Zikode A’salfo, Fally Ipupa, Youssou N’Dour, Vanessa Mdee, Stonebwoy, Salatiel, Afrikan Boy… un panel d’artistes et de talents  éclectique tant dans le genre que dans le style.

Le programme comprend des présentations partageant des données exclusives sur la consommation de musique en Afrique, permettant de comprendre les opportunités commerciales sur le continent et son impact sur l’espace musical mondial. D’après le directeur Alexandre Deniot, « Midem Africa, tout comme Midem, est le lieu où les leaders de l’industrie mondiale partagent leur vision sur l’avenir du business de la musique. C’est un honneur de réunir avec de grands artistes, les acteurs musicaux locaux les plus inspirants et leurs homologues régionaux et internationaux. » Tout au long de l’événement, présentations, conférences et rencontres permettent de cartographier l’industrie musicale en Afrique. Un programme dédié d’accélération de business pour les artistes DIY et les professionnels, et des opportunités de networking de haut niveau.

Pour cette année, Telma figure parmi les principaux partenaires de cet événement continental. « Nous avons toujours privilégié la culture et l’histoire de Telma a toujours été marquée par des collaborations avec des artistes qu’ils soient malgaches ou africains », fait savoir Patrick Pisal Hamida, Administrateur Directeur Général de Telma en faisant référence à l’arrivée de Nomcebo Zikode à Madagascar en novembre 2020. Par ailleurs, lundi, il a pris part à une conférence du Midem Africa en présence de la star sud-africaine sur le thème « Globalisation of local genres : the jerusalema story ».  Ajoutant ainsi que « la musique est la forme d’art la plus populaire et la plus accessible et elle constitue un vecteur de cohésion sociale très forte ». Demain, le rideau fermera sur une soirée de clôture présentée par la Sunday Abidjan avec l’ivoirien Widgunz et les artistes camerounais Jeune Lio  et Nmags.

Recueillis par Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire